Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 14:23

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51k%2BPUD6Z8L._SL500_AA300_.jpg

 

traduit de l'anglais (américain) par Carine CHICHEREAU

 

 

http://resize.over-blog.com/100x66-c.png?http://img694.imageshack.us/img694/8554/dsc00722320x200.jpgQuand on tient un bon sujet comment en faire un bon roman?


Je savais que les Japonais présents sur le sol américains, pendant la deuxième guerre mondiale, avaient été mis dans des camps et avaient été victimes du ressentiment de la population américaine.


Je ne savais rien des femmes japonaises qui avant la guerre étaient venues chercher un mari.
L'auteur nous le raconte, mais d'une façon à la fois surprenante , agaçante et puis finalement intéressante.


Elle ne se focalise pas sur le destin d'une femme en particulier mais sur le groupe qu'elles représentaient et arrive à brasser tous les destins.


Toutes ses femmes dont nous ne connaîtrons aucun prénom, finissent par nous apparaître comme une masse indifférenciée, la quatrième de couverture parle d' «un chœur antique» .


Passé la surprise du début, j 'ai été gênée par ce côté collectif.
Moi qui comme tant d'autres ai du mal à bien différencier les visages japonais , voilà qu'un auteur qui met en scène leur souffrances les collectivise...


Et puis j'ai fini par accepter , car cela permet à l'auteur de brasser toutes les situations.
Certaines ont connu un sort plus enviable que d'autres, mais toutes ont été parquées dans des camps pendant la guerre. Et il n' y a pas eu sur ce plan là de destin individuel.

J'aimerais savoir ce qu'elles sont devenues après.


Je n'arrive pas à voir ce livre comme un chef d’œuvre(comme il est présenté sur la quatrième de couverture) mais je pense que lu à haute voix ou mis en scène je changerai d'avis .

 

 

Citations:

 

le départ vers le camp:

 

Certains des nôtres sont partis en pleurant. Et certains en chantant. L'une avait la main sur la bouche parce qu'elle avait le fou rire . Certains étaient ivres. D'autres sont partis en silence, tête baissée, plein de gêne et et de honte. Un vieux monsieur de Gilroy est parti sur un brancard. Un autre- le mari de Natsuko, un barbier qui avait pris sa retraite à Florin-, en s'aidant de sa béquille, sa casquette des vétérans de l'armée américaine sur la tête. «Personne ne gagne, à la guerre. Tout le monde perd» disait-il.

 

 

Le regard des américains un an après, (phrase finale du roman) :

 

Tout ce que nous savons c'est que les Japonais sont là-bas quelque part, dans tel ou tel lieu, et que nous ne les verront sans doute jamais plus en ce bas monde.

 

On en parle .....


En plus de la critique vous y verrez des photos intéressantes:


à saut et à gambade

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Luocine - dans Auteur américain
commenter cet article

commentaires

Hélène 10/12/2012 09:20


Je viens de le recevoir pour le prix des lectrices de elle, j'ai hâte de le lire !

Luocine 10/12/2012 09:59



j ai quelques réserves mais je n'ai pas oublié la souffrance de ces femmes


Luocine



Athalie 24/11/2012 20:22


Je rejoins Dominique, un chef d'oeuvre, il faut savoir raison garder (mais, bon ce sont les quatrièmes ...), un très bon roman dont le parti-pris narratif fait beaucoup parler mais je retiens ta
question question initiale "un très bon sujet" et comment en parler ? Et moi aussi je voudrais bien connaître la suite de l'histoire "réelle" cette fois, de ces familles "concentrées" sur le sol
américain. J'ai cherché un document historique sur le net mais je reste sur ma faim, vu que tu dis que tu connaissais cette histoire, si tu en connais un bouquin fiable, je suis preneuse d'infos.

Luocine 25/11/2012 09:37



je recherche dans ma mémoire le ou les film(s) qui font allusion aux japonais qu e l'ont a mis dans des camps pendant la guerre 39/45 aux USA.


Je le savais mais je ne peux pas dire que j'ai lu un livre précis sur le sujet.


Sinon je suis  d'accord ce n'est pas un chef d'oeuvre mais c'est un livre qu'on n'oublie pas.


Le sujet ici étant surtout ces femmes venues se marier avec des hommes dont elles ne connaissaient qu'une photo .


Luocine



Dominique 24/11/2012 11:06


Chef d'oeuvre non mais excellent roman oui, le mode narratif m'a plu et pas gêné du tout mais effectivement une lecture à voix haute ou adaptation théâtrale serait très bien

Luocine 24/11/2012 18:09



oui , je suis bien d'accord , on a envie d'entendre ce livre


un beau sujet aussi


Luocine



keisha 23/11/2012 19:53


Je suite vite rentrée dans cette narration en nous, une belle idée, finalement.

Luocine 24/11/2012 18:08



oui, finalement , mais au début j'ai eu quelques réserves


Luocine



Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard