Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 20:28

 

 

 

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/519xcxcektL._SL500_AA300_.jpg

 

 

 

http://resize.over-blog.com/100x66-c.png?http://img682.imageshack.us/img682/3810/dsc00721320x200.jpgDepuis "Farrago" de Yann Appery, j'ai un faible pour le Goncourt des  lycéens.

Ceux de 2012 ont eu le bon goût de couronner un roman qui m'a tenue en haleine jusqu'au bout.

 

Joël Dicker a une imagination très féconde, il nous entraîne à la fois dans une enquête policière et dans les méandres de la création littéraire.

Son personnage principal,  écrivain en panne d'inspiration, est relancé sans cesse par un éditeur qui a un sens aiguë du commerce et du marketing.


 

Marcus Goldman,  auteur d'un premier roman à succès,  vole au secours de son ancien professeur accusé du meurtre d'une jeune fille qui a eu lieu 33 ans auparavant.


Il faut aller jusqu'à la dernière page (la 665!) pour que chaque morceau du puzzle de cette enquête soit à la bonne place.

Au fil des pages, nous aurons découvert le monde de l'édition américain ( mais je ne suis pas persuadée que ce soit différent ailleurs!), la vie dans une petite ville et sa police, nous aurons suivi l'évolution psychologique d'un jeune prétentieux qui gâche son talent dans la facilité et nous aurons été confrontés à  la difficulté de l'écriture.


Aucun personnage n'est caricatural, je pense par exemple à Tamara la mère de Jenny, elle aurait pu n'être que cette mère américaine stupide qui veut absolument «caser» sa fille à la gloire littéraire locale .On apprendra que derrière cette virago qui rabroue son mari à la moindre occasion se cache une femme amoureuse qui va voir en cachette un psychiatre pour comprendre ses conduites sans parvenir , pour autant, à les modifier.

 

Cet auteur sait manier le suspens et l'humour - j'ai beaucoup ri aux différents coups de fil de la mère du personnage principal – et surtout intéresser son lecteur.

Je trouve dommage d'en raconter davantage car un des charme de ce livre tient à son suspens que je voudrais vous laisser découvrir.

Ce n'est sans doute pas de la grande littérature ( je  me demande où elle se cache cette fameuse «grande littérature»), mais c'est un excellent divertissement que je verrai très bien adapté au cinéma .

 

 

Citations :

 

Une leçon de vie:

Le philosophe Sénèque avait déjà expérimenté cette pénible situation : où que fuyiez , vos problèmes s'invitent dans vos bagages et vous suivent partout.

 

 

La gloire aujourd'hui:


...Je compris que la gloire était éphémère. Elle était une gorgone affamée  et ceux qui ne la nourrissaient pas se voyaient rapidement remplacés ...


 

 Le racisme ordinaire:

 

 

Soudain , une angoisse la saisit :beaucoup de grands écrivains étaient juifs . Et si Quebert était un Juif? Quelle horreur! Peut-être même un juif socialiste ! Elle regretta que les Juifs puissent être blancs de peau parce que cela les rendait invisibles. Au moins , les noirs avaient l'honnêteté d'être noirs, pour qu'on puisse les identifier clairement.



Le monde virtuel :


Sur mon compte Facebook , je passais en revue la liste de mes milliers d'amis virtuels ; il n'y en avait pas un que je puisse appeler pour aller boire une bière.

 

 

 

Le monde de l’édition:


Le monde des livres était passé du noble art de l'imprimerie à la folie capitaliste du XXI siècle ,que désormais un livre devait être écrit pour être vendu ,que pour vendre un livre il fallait qu'on en parle , et que pour qu'on en parle il fallait s'approprier un espace qui, si on ne le prenait pas soi même par la force , serait pris par les autres. Manger ou être mangé .


Jolie phrase:


Après la gloire , il y a d'autres gloires . Après l'argent, il y a encore de l'argent. Mais après l'amour , il n'y a plus que le sel des larmes.

On en parle.....

chez Kitty la mouette

Partager cet article

Repost 0
Published by Luocine - dans Mes préférences
commenter cet article

commentaires

Athalie 15/01/2013 19:35


Comme tu le dis, je ne sais pas non plus où est la grande littérature, mais ce n'est pas grave car malgré certains clichés, j'ai adoré être entraînée par la lecture de ce livre, un vrai plaisir
de lire . Une différence entre nous ( de petite taille ...), j'ai préféré le père de Jenny à sa mère ... Et la mère du narrateur m'a bien fait sourire aussi, ces dialogues déjantés sont un vrai
régal (presque trop rares).

Luocine 18/01/2013 18:19



oui pourtant tu vois que parfois ce livre est rejeté moi je suis comme toi je me suis régalée



Géraldine 07/12/2012 21:59


Les avis que je lis sur ce livre sont partagés, mais le tient les résumes assez bien : prenant, mais pas de la grande littérature.


Quant à moi qui suis allée à la soirée des Goncourts à Rennes aux Champs libres, j'ai bien regretté la présence des deux lauréats !

Luocine 09/12/2012 11:08



pourquoi? ils n'étaient pas intéressants?


il faut faire la part dans les jugements de l'agacement face à un succès immédiat d'un très jeune auteur.


je n'ai pas lacher le livre avant la fin et la fin c'est quand même au bout de 660 pages , c'est déjà quelque chose non?


à toi de voir


Luocine



dasola 05/12/2012 14:47


Bonjour Luocine, Aifelle une de mes fidèles blogueuses a fait un billet en ce sens: l'histoire bien mais côté écriture, ce n'est pas terrible. Elle se demande même comment il a pu être récompensé
par le Grand Prix de l'Académie française. Bonne après-midi.

Luocine 09/12/2012 11:05



oui je sais , mais lis le et tu verras, il y a un charme à se laisser prendre par une intrigue bien menée, et pour moi le côté bien écrit n 'est plus le seul critère et cela depuis que je lis
surtout des traductions.
J en'arrive plus à juger de l'écriture des romans traduit de l'anglais ou du japonais.
Luocine



Dominique 03/12/2012 10:23


je l'ai feuilleté en librairie mais les 2 ou 3 pages lues m'ont paru vraiment minimaliste côté qualité d'écriture, j'ai l'impression que le récit est bien ficelé mais cela ne suffit pas
toujours 


je suis très réservée 

Luocine 03/12/2012 10:39



si parfois ça suffit, car il sait nous embarquer dans une roman très bien construit, c'est un puzzle et chaque pièce a son importance.
Ce roman est très lourdement critiqué , mais c'est toujours comme ça lorsqu'un succès semble trop facile.


Je te propose un test dans les librairies , le ou la libraire un peu âgé(e) n 'a pas lu le livre et le méprise un peu , les jeune libraires l'ont adoré et dévoré .
J 'ai toujours un faible pour les romans qui plaisent aux plus jeunes , ils m'ont fait aimer Harry Potter et ils avaient raison.
L 'écriture est correcte , je lis tellement de traduction qui me gènent  que  profiter d'un auteur francophone me donne un certain plaisir.
Voilà: en gros, les intello n'aiment pas et méprisent, ceux qui aiment le suspens quand il décrit aussi  le monde  contemporain(tu te souviens de la trilogie Millénium!) se sont régalés
..


Luocine



keisha 03/12/2012 08:06


Je n'ai pas trop d'a priori, si je le vois, je tente l'aventure!

Luocine 03/12/2012 10:26



c'est un roman captivant plus que profond , mais parfois c'est ce qu'on demande à un roman


Luocine



LSJ 02/12/2012 21:27


Très alléchant ! Tu m'as vraiment mis l'eau à la bouche avec ce livre, malgré ses 665 pages... Je vais le mettre dans ma PAL, qui sait s'il ne sera pas celui qui me redonnera le goût de lire ?
 Bisous Luocine !

Luocine 03/12/2012 10:26



le goût de lire?  ça va et ça vient ... ce que je sais c'est que ce roman se lit facilement, son succès a agacé les puristes de la littérature, et son prix de l"Acamdémie française a
scandalisé ceux et celles qui s'accrochent au beau style.
Pour moi ce roman est dans l'air du temps , il brasse toutes sortes de sujest sans jamais les approfondir mais comme son enquête est très bien menée on est captivé et on reconnaît au passage tel
ou tel aspect de l'âme humaine.


lis le et dis moi


Luocine



Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard