Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 11:23

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41rTWXf-vHL._SL500_AA300_.jpg

 

http://resize.over-blog.com/100x66-c.png?http://img197.imageshack.us/img197/3459/dsc00723320x200.jpg Roman très prenant, sur la quête de l’identité mêlée à l’horreur du nazisme. Le côté romanesque est un peu déroutant : reconnaître les traits du visage de son père sur une photo de Buchenwald semble hautement improbable, mais c’est le privilège du romancier que d’inventer des histoires.

Bien sûr, l’auteur le dit lui-même, c’est toujours délicat de romancer les camps de concentration.  Fabrice Humbert, en focalisant son enquête  sur les bourreaux et leur motivation, arrive à donner un nouvel éclairage à la principale  tragédie du 20° siècle à propos de laquelle les témoignages et les réflexions ne manquent pas  aujourd’hui.  

J’ai trouvé très intéressante son analyse de  la violence, son passage en lycée dans les banlieues difficiles lui a permis d’ouvrir les yeux sur des souffrances contemporaines, j’ai trouvé qu’il le racontait bien.

Les personnalités de son père et de son grand père, donnent une profondeur au secret de famille qui  trop vite n’en est plus un   pour le lecteur. En revanche, j’ai dû attendre la fin du récit pour vraiment comprendre le père du personnage principal.

J’ai beaucoup aimé également la façon dont l’auteur mêle à son récit  les auteurs qui l’inspirent, on retrouve Semprun, Primo Levi mais aussi Jack London et Sebastian Haffner, écrivain allemand dont la lecture éclaire de façon magistrale la montée du nazisme.

Comme toujours la lecture de livres sur l’extermination organisée par les nazis est éprouvante, mais c’est également réconfortant de savoir que les intellectuels d’aujourd’hui, la troisième génération après "Auschwitz",  ne veulent pas oublier.

Malgré mes réserves sur l’aspect romanesque du roman je ne peux que recommander la lecture, et  vous pourrez  lire sur le blog  « à sauts et à gambades » un avis plus  enthousiaste. Le site WEB TV permet de mieux connaître cet auteur.


(Prix Renaudot poche 2010

Prix orange 2009)

 

Citations:

 

Weimar a été une grande ville culturelle et elle a été aussi, au XX° siècle, une ville voisine d’un camp de concentration. À part montrer que la culture n’a jamais protégé de la barbarie, je ne vois pas trop quel lien établir entre les deux.

 

Je subis donc son cours (rien de plus pénible pour un professeur que d’écouter les leçons des autres) jusqu’au dessert.

 

La jeune génération de mes petits-cousins, parfaitement incultes, totalement arrivistes et dénués de scrupules- bref modernes. Ils ont dix-sept, dix-huit ans, sortent en permanence, font des fêtes terribles et ne songent qu’à suivre la filière rémunératrice qui leur permettra de respecter notre rang.

 

Je suis incapable de décrire autre chose que cela : la violence. La violence qu’on s’inflige à soi ou qu’on inflige à autrui. La seule vérité qui vibre avec sincérité en moi – et donc ma seule ligne convaincante d’écriture- est le murmure enfantin de la violence, suintant de mes premières années comme une eau empoisonnée.

 

Rencontre avec l' auteur:

WEB TV

 

On en parle .....

 

" à sauts et à gambades"

 

 

Repost 0
Published by Luocine - dans prix littéraire
commenter cet article
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 08:54

DSC00881--Small-.JPG

 

Grande nouvelle !!  La compétition pour Le prix littéraire du club des lectrices de Dinard  2010/ 2011, prix  recherché par tant et tant et d’auteurs et d’auteures, est lancée!
La compétition s’annonce acharnée : le choix des 8 œuvres  a déjà donné lieu à une belle montée d’adrénaline. J’étais très inquiète pour Dany Laferrière car nous étions que trois à l’avoir lu…  et finalement il a passé le cap !!

Je suis ravie de cette liste, et je me fais déjà une joie de tous les relire.

PS Inutile de vouloir soudoyer les membres du jury, nous sommes toutes, incorruptibles …. Ah oui, j’ai oublié de le redire, ce club est uniquement féminin!  Comme le dit ma sœur,nouvellement arrivée dans la région, mais où sont les hommes ? Ni au cours d’histoire de l’art, ni à la marche, ni à l’anglais ; elle a trouvé : elle les voit  tous ……. à la déchetterie !

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51dKh8AWCfL._SL160_AA115_.jpg Le testament caché

Barry Sébastien

 

 

 

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/31B8G9q5A-L._SL160_AA115_.jpg L'énigme du retour

Laferrière Dany

 

 

 

 

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41zl3QQRYzL._SL160_AA115_.jpg Ce que je sais de Vera Candida

Ovalde, Véronique

 

 

 

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41MJ33vGetL._SL160_AA115_.jpg Le naufrage de la vesle Mari, et autres racontars

Riel,Jorn

 

 

 

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41fTtGctIIL._SL160_AA115_.jpg Tom, petit tom, tout petit homme, Tom

Constantine, Barbara

 

 

 

 

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41eMDnvMZvL._SL160_AA115_.jpg Mon couronnement

Bizot, Véronique

 

 

 

 

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41oVdHN-9gL._SL160_AA115_.jpg Ru

Thuy, Kim

 

 

 

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41hOy7uNDRL._SL160_AA115_.jpg L'étoile du matin

Scchwartz-Bart, André

Repost 0
Published by Luocine - dans prix littéraire
commenter cet article
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 06:20

http://resize.over-blog.com/100x63-c.png?http://www.ville-dinard.fr/biblio/images/carte-abt.jpg

 

C’est dans des moments comme-ça qu’on aimerait avoir volé un peu de talent à tous les auteurs qu’on a lus….Hélas !

Je voudrais savoir vous raconter les onze tours de scrutin autour d’un dîner délicieux préparé par le cuisinier de la Bodega …

- Le moment que nous attendions toutes lors des tours de table: celui où M…  a réussi onze fois  à nous faire croire qu’elle abandonnerait Hannah, pour … y revenir  dans un éclat de rire toujours plus malicieux

-  Vous raconter aussi mon émotion, quand la discussion est partie autour du Retour du Général de Benoît Duteurtre,  avais-je oublié de lire un des livres ? (ça ne me ressemble guère, mais on ne sait jamais)   Et non, il n’était pas dans la sélection !!!

- Je pense que le commissaire Brunetti, s’est senti quelque peu abandonné. Il a bien été évoqué, mais moins d’un quart d’heure, j’en suis certaine. Vous pourriez me faire remarquer que Donna Leon, n’était pas non plus sélectionnée. Mais alors-là vous auriez tout faux, il faut que vous sachiez que rien n’empêche les aficionados de ce fameux commissaire de lui consacrer un certain temps lors de toutes nos rencontres.

Bref, les discussions furent intenses, drôles parfois profondes. Nous étions toutes bien tristes d’abandonner des livres moins consensuels mais qui avaient résonné en nous, comme le cas Sonderberg.

Assez vite, on a compris que tout se jouerait entre Hannah et Alexandra.

Anca, vous avez gagné, et autant de temps passé avec vous, mérite bien que je vous appelle par votre prénom.

 

Notre coup de cœur des coups de cœurs 2009/2010 est donc

http://resize.over-blog.com/100x66-c.png?http://img682.imageshack.us/img682/3810/dsc00721320x200.jpg  L’exil d’Alexandra d’Anca Visdei 

 

 

 

 

Pour le plus grand plaisir de toutes

À l’année prochaine…….

 

Repost 0
Published by Luocine - dans prix littéraire
commenter cet article
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 16:46

http://resize.over-blog.com/100x66-c.png?http://img682.imageshack.us/img682/3810/dsc00721320x200.jpg

http://resize.over-blog.com/100x63-c.png?http://www.ville-dinard.fr/biblio/images/carte-abt.jpg

 

Grand événement ce soir au restaurant La Bodega le club des lectrices de Dinard se réunit pour attribuer le coup de cœur des coups de cœurs de l’année 2009/2010. Huit livres restent en compétition qui s’annonce acharnée :

L’exil d’Alexandra d’Anca Visdéi

Black Bazar de Alain Mabanckou

Les pieds dans l’eau de Vincent Duteurtre

Le livre d’Hannah de Géraldine Brooks

Je complèterai ce soir, ceux là sont mes favoris (et ils sont presque dans l’ordre).
J’imagine que pour tous mes lectrices et lecteurs le suspens est insupportable, tant pis pour vous …vous attendrez demain pour connaître le nom du lauréat et j’espère bien ne pas avoir d’ennuie pour avoir publié cet article , une heure avant que nous enfermions dans un bon petit restaurant de Dinard

À demain

 

les autres titres

La reine des lectrice d'Alan Benett

Le cas Sondeberg d'Elie Wiesel

Magic retouche de Françoise Dorner

Repost 0
Published by Luocine - dans prix littéraire
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 17:38

http://www.lavielitteraire.fr/images/stories/imgarticles/premiersromans/lacentrale.jpg



http://resize.over-blog.com/100x66-c.png?http://img694.imageshack.us/img694/8371/dsc00725320x200.jpg Un pensum ! Voilà le mot qui me vient spontanément à la bouche. Le sujet pourrait, peut-être, avoir de l’intérêt : la vie des ouvriers intérimaires travaillant dans les centrales atomiques. L’écrivaine a choisi un style dépouillé et sobre, mais plus ennuyeux ce n’est pas possible. Trois fois, j’ai commencé, trois fois, j’ai abandonné pour le terminer en le parcourant pour m’en débarrasser le plus vite possible. Je me demande  si quelqu’un va être plus tenace que moi dans le club !


 Mercredi 24 mars, La Centrale Prix France-Culture et Télérama 2010


Je viens d'écouter l'émission de France Culture, et pendant  vingt minutes, j'ai entendu le plus grand bien de La Centrale. Le jury soulignait la qualité du style d' Elisabeth Filhol et parlait de  la naissance d'une véritable écrivaine.

Je suis complètement passée à côté de ce livre , pourtant je me suis donné beaucoup de mal.

J'ai encore en mémoire la sensation d'ennui contre laquelle j'ai dû lutter pour le finir . Je ne sais pas si ce que je viens t'entendre me fera relire ce livre.


On en parle ...

link


Repost 0
Published by Luocine - dans prix littéraire
commenter cet article

Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard