Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 09:21

 

J ai suivi l'enthousiasme d'Aifelle et j'ai acheté cet essai .Malheureusement, je l'ai acheté sur ma liseuse et je ne peux donc l'envoyer à personne car je ne peux pas dire que j'ai été très intéressée par les mémoires de cette femme hors du commun et ce livre n'aurait certainement pas encombré les rayons de ma bibliothèque.

Oui , sa vie est extraordinaire mais la sécheresse de sa plume a bien du mal à nous en rendre compte.
Elle écrit qu'elle a rédigé ses mémoires trop tard , c'est l'excuse que je lui accorde volontiers . Trop tard sans doute pour nous permettre de revivre avec elle les angoisses d'une jeune fille juive dans les années de guerre de l'Allemagne nazie.

Son histoire est stupéfiante, son père belge décide en 1939 de faire vivre sa famille en Allemagne alors que sa femme est juive . Tout le monde lui dit de ne pas accomplir cette folie et sa femme de milieu très aisé et de nationalité américaine décide d 'y aller.

Tout est incroyable dans cette histoire dont je ne doute pas de la véracité, sa mère s'est décidée ainsi à partir en Allemagne:

«En désespoir de cause , ma mère se livra à une véritable partie de poker. Elle consentirai à le suivre à une condition: qu'il (son mari) révèle à ses correspondants allemands l'origine juive de sa femme. Mon père accepta. Ma mère nourrissait le fol espoir que les Allemands mis au courant renonceraient au projet de nous faire venir en Allemagne . Ils enregistrèrent l'information , sans modifier leur proposition.».

Une fois en Allemagne , la vie est difficile et surtout ils ont faim , les persécutions anti juives , elle ne les voit pas et même s'ils ont peur ,cela ne les empêche pas de mener une vie à peu près normale.
Rien de l'ambiance étouffante que décrivent si bien les témoignages des rares juifs ayant survécu au nazisme .
C'est un pays triste et où l'on a faim , soumis à des bombardements intensifs.

Ils espèrent la victoire des alliés et se retrouvent aux USA avec leur famille sauf le père qui restera à Bruxelles.
Sa vie aux US est facile mais elle n'arrivera pas à se sentir américaine dans ces banlieues trop propres où elle s'ennuie. Il y a là, quelques remarques qui m'ont intéressée.

Bref un livre fade pour une vie qui ne l'a pas été.


 

Citations:

Le mal de mer (je connais quelqu'un qui répondrait oui à cette interrogation)

Nous courions toute la journée pour trouver les personnes et recueillir les informations, n'avions jamais le mal de mer. Se peut-il qu'une activité intense vous en protège.


 

Incommunicabilité des témoignages, et pour elle il ne s'agit que des privations pas des camps de la mort dont elle ne parle pas.

J'ai vite compris que je n'arriverai pas à communiquer mon expérience , qu'il fallait que j'accepte ce fossé qui me séparait d'une partie de l'humanité incapable d'imaginer les horreurs et les privations de la guerre.

 


 


 


 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

gong 19/10/2014 23:35

gong _ posté sur Babel
oui
Combien de ces livres sans réel intérêt encombrent nos rayonnages achetés sur un coup de coeur ou un conseil d ami
et pour celui ci c'est l inverse :
le thème et la période sont majeurs cependant l auteur n a su / pu rendre son récit de vie passionnant
En cela je rejoins votre point de vue
J' ai souvent, au fil des pages, repensé à Une Femme à Berlin plus "séduisant " dans sa tonalité .
Mettre en perspective deux témoignages au ton si différent serait en soi intéressant (sujet pour des étudiants en Lettres ou Histoire )
j avais découvert cette femme grâce à l'Humeur Vagabonde à K. Evin -sur Fr inter - dont les choix sont toujours judicieux.
Elle a aussi fait une promo chez Jean Lebrun (inter tjrs ) la semaine dernière
vive la com !!

luocine 20/10/2014 18:46

J ai changé de blogs et jaimerais beaucoup que vous mettiez ce commentaire avec lequel je suis d'accord sur mon nouveau site
http:// luocine.fr

Sandrine 19/09/2014 17:10

Dommage en effet qu'elle n'est pas su bien transmettre l'émotion et l'intensité de sa vie...

luocine 21/09/2014 12:38

voilà! c'est exactement ce que je pense
Luocine

Jean Cazier 16/09/2014 08:34

je l'ai vu en librairie mais la résumé ne m'a pas convaincu.. et quand je lis ta chronique, je ne regrette pas, une écriture plate et sèche ne vaudra pas le détour.

luocine 21/09/2014 12:37

c'est ce que je trouve et pourtant quelle vie!
Luocine

jerome 12/09/2014 19:13

J'ai du mal avec les biographies de ce genre. Je passe mon tour !

luocine 21/09/2014 12:37

oui, je comprends

dasola 12/09/2014 16:59

Bonjour Luocine, c'est intéressant de lire deux avis très contradictoires sur un même livre. Bonne après-midi.

luocine 21/09/2014 12:37

Quand je repense à ce livre qui s'éloigne déjà de ma mémoire, je pense qu'il s'agit d'une écriture d'une intellectuelle de sa génération, qui à force de pudeur bride toute émotion.
Luocine

keisha 12/09/2014 07:47

Dommage, mais si je vois ce livre je lui accorderai de l'attention.

luocine 12/09/2014 08:53

tant mieux car j'aimerais bien savoir ce que d'autres lectrices en pensent .
Luocine

Aifelle 12/09/2014 06:52

Comme je te le disais sur mon blog, là où tu vois de la sécheresse, j'ai vu surtout de la concision, même si je t'accorde qu'à son grand âge, elle a eu largement le temps de prendre de la distance avec cette période de sa vie. Mais nous savons bien qu'il y a autant de lectures que de lectrices !

luocine 12/09/2014 07:51

Évidemment chaque lecture est différente , mais je ne comprends pas qu'elle n'ait pas su raconter l'antisémitisme ambiant de l'Allemagne de cette époque.
C'est plus que le style que je lui reproche , par exemple elle raconte bien le choc de Stalingrad pour les allemands mais la shoa pas une ligne. C'est un peu bizarre
Luocine

maggie 11/09/2014 18:24

Evidemment la période m'intéresse mais je vais me tourner vers d'autres livres si l'écriture n'est pas à la hauteur ...

luocine 11/09/2014 20:03

l'expression "pas à la hauteur" ne convient pas. C’est une écriture sèche et plate.
Luocine

krol 11/09/2014 13:55

Bon, bah voilà, c'est dit... Je ne note pas.

luocine 11/09/2014 13:57

mais tu as lu également le billet d'Aifelle
Ce livre m'a laissé de marbre pas elle
Je suis comme toi j'adore ne pas noter certains livres ma liste est si longue
Luocine

Dominique 11/09/2014 13:20

Dommage car le sujet méritait une belle écriture
je l'avais vu chez Aifelle mais j'attendais de le lire en bibliothèque

luocine 11/09/2014 13:58

à lire pour s'informer mais pour lécriture. Aifelle dit qu'elle est pudique moi je dirai et plate Luocine

Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard