Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 11:07

 

Traduit de l'anglais par Judith ERTEL

Emprunté à Lourse

 

 

J'avais déjà ouvert cette BD et refermée car les dessins ne m’inspiraient pas du tout. Il a fallu l’article de Keisha et ... tous les commentaires .. .et...l’ouverture de ma médiathèque pour que je force mon peu d’appétence pour les BD.

C’est absolument génial, je vais lire la suite évidemment!

J’apprécie les BD, lorsqu’on a l’impression que le récit ne pourrait pas être raconté sous une autre forme.
Les dessins qui m’avaient rebutée au premier regard , collent complètement au récit , et font vivre intensément la vie des juifs polonais pendant la guerre.

Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit donc d’Art Spiegelman, dessinateur de bandes dessinées qui fait raconter à son père Vladeck Spiederman la façon dont il a survécu à la shoa.

Les deux époques, aujourd’hui et les années de guerre en Pologne, se mêlent et tissent le récit . Au présent, ce père acariâtre rend malheureux sa seconde épouse, mais il accepte de parler à son fils qui note pour sa future BD tous les souvenirs de la tragédie de ses parents juifs polonais .

Le père visiblement a du mal à s’exprimer en anglais et la traduction rend bien ses difficultés d’expression et donne un charme fou au récit.

Le livre s’ouvre sur une citation d’Hitler: «Les juifs sont indubitablement une race mais ils ne sont pas humains»

Je ne sais pas si c’est pour cela que l’auteur a choisi de dessiner tous les juifs avec des figures de rats, les polonais sous les traits de cochons, et les allemands sous les traits de chat.

C’est très efficace et je suis certaine que cela participe au succès de sa BD .

Je me suis demandé pourquoi cette BD me faisait autant d’effet, je pense que, le fait que je sois aussi peu attirée par le genre fait que lorsqu’une BD m’intéresse cela me surprend moi-même.
Je suis aussi bluffée qu’avec une apparence de pauvreté de moyens graphiques on arrive à rendre une histoire aussi prégnante.

Enfin sa façon de nous faire découvrir un père à peu près odieux et ses difficultés de rapport avec lui rend le récit terriblement humain.
Ce n’est pas la vie d’un super héros paré de toutes les qualités style cinéma hollywoodien, pour être survivant il fallait d’abord de la chance, puis un sens de la débrouillardise hors du commun.

Un grand moment de découverte pour moi, et je suis d’accord avec vos commentaires lu sur le blog de Keisha oui c’est bien de la littérature


 

 

 

Citations :

La façon de parler de son père:

Quand j’étais jeune, tout seul je pouvais faire ces choses. Maintenant, chéri, ton aide j’ai besoin pour la gouttière.

 

Rapport père fils:

La barbe ! Il veut que j’aille l’aider à réparer son toit ou j’sais pas quoi . Merde, même quand j’étais petit je détestais l’aider quand il bricolait. Il adorait montrer qu’il était adroit ...Et me faire sentir que moi je n’étais qu’un empoté. Il m’a rendu phobique au bricolage.

 

Pudeur et tragédie:

Après , quand je suis rentré à Sosnowiek on leur a envoyé des colis…

Un temps ça a été plus facile pour nous. Alors très heureux ils étaient et ils nous ont écrit comme ça les aidait

.. Et puis ils ont écrit que les allemands gardaient les colis.

Et puis ils ont arrêté d’écrire. C’était fini.

 

 

 

On en parle ...

Par exemple MIMIPINSON , il y a , à ce jour,101 critiques plus une(la mienne!)chez Babelio

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ameni 23/10/2013 14:53

J'avais eu la même première impression quant aux dessins ! Et puis comme je devais la rapporter rapidement à la bibliothèque, je me suis forcé et au final j'ai adoré. C'est quand même une oeuvre d'une richesse incroyable. Belle critique en tout cas :)

luocine 27/10/2013 09:43

je suis d'accord, et ça donne bien le cafard aussi, c'était le but!
Luocine

Ameni 23/10/2013 21:06

Au final, j'aime bien les dessins, il m'aura juste fallu du temps pour m'y faire. C'est quand même très dense et avec le noir & blanc, ça prend du temps à regarder.
Ptete le genre de dessin qu'il faut apprivoiser !

luocine 23/10/2013 15:29

merci, et que penses tu des dessins finalement?
après coup moi je les accepte complètement
bizarre Non?
Luocine

Tietie007 22/10/2013 20:18

Une BD qui a marqué son époque !

luocine 22/10/2013 23:06

V
Comme je le comprends
Luocine

Violette 21/10/2013 18:07

toujours pas lu! Comme toi auparavant, je freine des quatre fers mais à tort, je sais bien... allez, je vais essayer de le lire avant la fin de l'année!

luocine 22/10/2013 23:06

Je ne savais pas que cette BD me ferait cet effet et comme toi j 'ai beaucoup hésité , essaie et tu verras
Luocine

Hélène 21/10/2013 08:36

Un chef d'oeuvre !

luocine 21/10/2013 11:09

entièrement d'accord et qui résiste à l'usure du temps
Luocine
(PS j'ai vérifié les dates de parution, je n'en reviens pas: ce n'est pas tout jeune!)

jerome 20/10/2013 20:19

Il faut absolument que je la lise. Les deux tomes dorment sur mes étagères depuis près de deux ans. Je crois que j'ai peur de m'y lancer, comme si cette oeuvre était trop grande pour moi.

luocine 21/10/2013 11:08

il y a toujours une alchimie bizarre entre le moment où on sait qu'une oeuvre nous attend et celui où on va le lire , deux ans c'est très long , mais je ne suis pas inquiète je sais qu'un jour tu les liras et j'ai hâte de lire ton commentaire.
Luocine

Dominique 20/10/2013 13:41

Du grand art que cette BD que j'ai découvert dans les années 90 à une époque où je participais à un forum littéraire avant bien avant les blogs, je n'ai jamais regretté le conseil que m'avait donné un lecteur
j'aime comme toi que cette BD ne soit pas manichéenne, le héros est tout sauf sympathique et cela finalement renforce le propos

luocine 21/10/2013 11:05

Ton commentaire , parmi d'autres, sur le blog de Keisha , m'a mis la puce à l'oreille , je susi entièrement d'accord avec tout ce qu'on dit sur cette oeuvre.
Luocine

krol 20/10/2013 12:27

Keisha m'a aussi bien donné envie de lire cette BD !!! J'espère qu'elle sera à la bibliothèque !

luocine 20/10/2013 13:17

elle était dans la mienne! et j'ai du coup très envie de lire MetaMaus
Luocine

keisha 20/10/2013 08:29

Toutes (ou presque) tes questions trouveront réponse dans MetaMaus (pourquoi les souris, les chats) (pourquoi une BD) etc... (oui, je suis maligne...)
Apprends aussi que Spiegelman a travaillé comme un malade chaque page qui parait pourtant un peu grossière;..(il y a des brouillons en exemple)

luocine 20/10/2013 11:24

cela ne m'étonne pas, qu(il ait autant travaillé , je lirai certainement MetaMaus
merci
Luocine

Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard