Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 17:16

 

Traduit de l'italien par Danièle Valin

 

Est-ce-que tout a été écrit sur l'extermination des juifs par les nazis?
 

Non évidemment et ne le sera sans doute jamais.

 

Je remarque qu'annoncer qu'un roman traite de ce sujet attire souvent la remarque :"encore!"

 

Oui, encore et encore une fois, j'ai été émue et touchée.

Pas seulement parce que l'écrivain a trouvé un angle original pour nous transmettre ces horreurs du passé, mais parce qu'il m'a bouleversée à l évocation d'Auschwitz et de la liquidation du ghetto de Varsovie.

C'est important qu'un écrivain trouve, aujourd'hui encore, les mots et les phrases pour réveiller ma conscience qui préfère s'endormir. D'autres violences humaines sont venues après la Shoah, mais celle là fut si terrible qu'elle a une place à part dans ma mémoire.

L originalité du roman?

C'est de se mettre dans la conscience d'une fille de criminel de guerre qui, tout le reste de sa vie, a fuit la justice.

Le seul tort que cet homme se reconnaisse c'est d'avoir perdu la guerre (d'où le titre du livre).

 

Le point de vue de cette jeune femme est très intéressant et je comprends très bien ce qu'elle veut dire en parlant de trace de "rouille" dans son sang

 

Sa réaction a été de ne plus jamais transmettre la vie pour que cette lignée de criminels s'arrête avec elle : dur mais compréhensible.

 

Un récit poignant qui me trotte, depuis, dans la tête

 

Citation:

Propos sur l'histoire :


 

L'histoire m'ennuie. Ce qui s'est passé avant ma naissance ne me concerne pas et ne m'intéresse nullement. L'histoire a été un casier judiciaire, une suite de crimes. Je l'ai étudiée à contre-cœur à l'école. Qu'y avait -il à apprendre de ce fatras de choses arrivées au hasard et qui, lorsqu'elles se produisaient, montraient bien qu'elles étaient stupides et violentes? L'histoire est un cadastre d'échecs. Chacun en retire sa propre version inutilisable.

 

On en parle...

 

Chez "enlivrez-vous" : Céline et Jérôme

et Babelio

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Luocine - dans romans italiens
commenter cet article

commentaires

Géraldine 27/08/2014 20:58

Au premier abord, j'aurais dit non, et puis tu parles bien de ce roman et de son originalité. Alors pourquoi pas ?

dasola 25/08/2014 17:10

Bonjour Luocine, vraiment très bien: deux parties distinctes: une première partie "récit" et une deuxième partie "roman" et les deux se complètent bien. Bonne après-midi.

LSJ 24/08/2014 21:01

... Toi aussi, tu t'es fait squatter par la pub !! Affreux Over-blog !!! Je n'alimente plus mon blog à cause de ça, qu'est-ce que c'est polluant... Ca t'énerve pas trop, toi ? Ton blog qui avait une belle tenue, et voila qu'il se retrouve tout saccagé... Grrrr... J'aimerais bien faire migrer mon contenu vers un hôte vierge, mais je crains de ne pas savoir faire... Des bisous !!

Stephie 24/08/2014 08:44

Je note car j'ai en effet l'impression qu'on n'aura jamais tout dit sur ce sujet

gambadou 21/08/2014 19:17

J'aime beaucoup cet auteur, je trouve qu'il a une sensibilité très grande. Je note

luocine 23/08/2014 09:10

c'est vrai, alors lis ce livre il te touchera
Luocine

Sandrine 21/08/2014 08:23

Perso, je trouve qu'on n'écrira jamais assez sur ce massacre, et sur tous les autres malheurs de l'Histoire : il n'est jamais superflu d'en parler.

luocine 21/08/2014 12:26

je suis bien d'accord en plus il le fait avec talent.
Luocine

jerome 20/08/2014 13:13

Moi aussi j'avais beaucoup aimé (http://litterature-a-blog.blogspot.fr/2014/03/le-tort-du-soldat-erri-de-luca.html). Il faut dire qu'avec cet auteur que j'adore, je suis rarement objectif.

luocine 20/08/2014 14:17

je vais mettre le lien vers ton article
mais depuis que j'ai lu le commentaire d'Athalie, j'avoue que je suis influencée , il est vrai que les personnages sont plus esquissés que vraiment expliqués
Luocine

Aifelle 20/08/2014 07:36

On n'épuisera jamais un tel sujet, qui a ouvert des abîmes sous nous pieds, en pleine Europe. Sur le nom de l'auteur, je n'hésiterai pas à le lire.

luocine 20/08/2014 11:43

en réfléchissant , car les livres me restent longtemps en tête , je suis assez d'accord avec le commentaire d'Athalie
Luocine

hélène 19/08/2014 11:05

Un auteur que j'aime beaucoup ...

Luocine 19/08/2014 11:44

Cela ne m étonne pas
Luocine

Athalie 19/08/2014 10:02

Bon, ben moi, je suis passée à côté de ce livre, les personnages ne m'ont pas convaincue ... Sur les livres écrits sur cette période, je te rejoins, ça m'énerve ( voire plus) quand j'entend ce "encore" .... On ne peut pas en avoir fini avec cette période.

Luocine 19/08/2014 11:44

Je me suis toujours demandé comment j aurais vécu en etant la fille d Eichman.
C est pour moi, ce qui fait l intérêt du roman
Luocine

Céline 19/08/2014 09:54

C'est vrai qu'Eri de Luca est original - et percutant- dans sa façon d'aborder le sujet. J'ai un peu regretté que le roman soit si court et certains aspects un peu survolés, mais cela fait peut-être la force de ce récit. Merci pour le lien ;-)

Luocine 19/08/2014 11:42

Bref mais percutant, c est aussi un atout pour moi.
Luocine

keisha 19/08/2014 08:11

Peut être l'occasion de découvrir cet auteur?

luocine 19/08/2014 09:04

c'est un bon auteur , j'ai lu d'autres livres de lui , toujours avec plaisir
Luocine

WC, le meilleur endroit pour lire 18/08/2014 22:34

Evidemment que tout n'a pas été dit sur ce sujet, puisqu'on est rarement du point de vue du nazi : pourquoi on devient un génocidaire?

luocine 18/08/2014 22:53

Il y a un nombre important d'essai qui prennent le point de vue des nazis.
"La mort est mon métier" de Robert Merles et plus récemment "Les bienveillantes"
Luocine

Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard