Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 19:36

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41rDDb42JxL._SL500_AA300_.jpg

 

 

Club de Lecture

 

100x66-c[1]Si jamais l’envie vous prend d’acheter une maison bien tranquille, au fond des bois, dans la campagne profonde, lisez auparavant ce très court roman et vous serez à tout jamais dégoûté de la tranquillité, et des réveils au chant du coq !!

Dans ce texte de 100 pages, le lecteur se perdra dans une forêt en Malaisie, évitera de peu un accident en téléphérique, mais surtout sera pris à la gorge par l’ennui hostile qui se dégage de la maison d’enfance en peine campagne, où aucun des 6 enfants  n’a été heureux. Quel soulagement à la dernière ligne quand le personnage  y mettra finalement le feu.

J’avais tellement aimé « Mon couronnement » que j’ai choisi sans l’ombre d’une hésitation celui-ci dans la liste du club de lecture. Je dois avouer ma déception.

Je ne vois pas trop l’intérêt de ce livre à part la difficulté de vivre à la campagne, mais bon, ça ne fait pas un roman même si je suis bien d’accord, rappelez vous la citation de Céline :


Moi d’abord la campagne, faut que je le dise tout de suite, j’ai jamais pu la sentir, je l’ai toujours trouvée triste, avec ses bourbiers qui n’en finissent pas, ses maisons où les gens n’y sont jamais et ses chemins qui mènent nulle part..

 

 La famille à la destinée tragique ne m’a guère passionnée. Bref c’est un livre sur l’ennui, avec un personnage central peu accroché à la vie.
Du coup je n’y suis ennuyée et je n’ai pas accroché!

 

Citations :

Quoiqu’il présentât outre ses costumes bien coupés, certaines des caractéristiques qu’on se figure représentatives du diplomate, mains fines, impeccable chevelure argentée et pondération courtoise pouvant, ou non, dissimuler quelque vive intelligence.

 

André Girard semblait penser que les jeunes médecins d’un seul regard, menaient votre vieille carcasse droit à la tombe de la même façon que les jeunes garagistes, d’un seul regard, expédiaient votre vieille guimbarde à la casse.

 

Neuf mois de gestation, rendez-vous compte. Après quoi l’enfant tue l’actrice, ou bien c’est l’actrice qui tue l’enfant. Rien ne pousse à l’ombre des acteurs.

 

 

On en parle ….

Les chroniques d’histoires d’en lire

Partager cet article

Repost 0
Published by Luocine - dans Auteur français
commenter cet article

commentaires

Theoma 02/11/2011 11:12


Mon couronnement est toujours sur l'étagère...


Luocine 02/11/2011 14:13



est ce que ça veut dire que tu ne l'as pa slu?


il faut le lire à mon avis


Luocine



Krol 23/10/2011 00:59


J'ai lu il n'y a pas très longtemps un billet très intrigant de Noann sur ce livre... Ton billet n'est guère élogieux et pourtant 3 coquillages ! L'ennui a l'air de se dégager de ce roman.
J'attendrai de tomber dessus par hasard.


Luocine 23/10/2011 09:42



je t'explique les 3 coquillages : tu connais le syndrome de la bonne copie. quand un enseignant a mis un 20 à un bon devoir, même si celui d'après est moins bon il a  du mal à descendre la
note..


Il cherche le talent de la première fois! et du talent elle en a cette auteure, donc voilà 3 coquillages sur un livre qui ne m'a pas convaincu


Luocine



Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard