Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 09:29

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/414xNcbbDIL._SL500_AA300_.jpg

 

 


Traduit de l’anglais(Américain) par Stéphane ROQUES


Voilà le responsable du silence assez long de Luocine.
Non pas que j’ai été  passionnée, mais je voulais absolument  finir ce roman. C’est la première fois, je crois, que j’écris  à propos d’un livre que je ne peux pas terminer.
Je veux me venger, ce roman m’a littéralement plomber le moral, comme le titre l’indique c’est triste, « super triste » en effet, et lorsque j’ai lu la critique de quelqu’un qui a aimé : « lecture sans frontière » je me suis réjouie d’avoir abandonné à la page 181 sur cette phrase inoubliable «  …cette jolie Vietnamienne Catho qui s’est fait poser des agrafes à l’estomac. On s’est torchées au Maj Tai… »
 A ce moment  là, j’ai pensé : « torche-toi toute seule, j’en ai ras le bol ».
Et voilà, je n’ai plus été capable de lire une seule ligne écrite par Gary Shteyngart.
Pourtant le sujet est intéressant, un roman de sciences fiction qui pousse un peu plus loin l’absurdité de nos conduites.
La transparence de nos vies privées, nos téléphones portables qui nous accompagnent partout, le culte de la jeunesse et du corps parfait, la peur de mourir, l’économie qui passe aux mains des Chinois. La pauvreté réelle des USA….
Il en ressort une déambulation dans l’esprit de Lenny Abramov, entre brumes et imprécisions, qui devient vite une espèce  de mélasse marécageuse.
Je me demande également, ce que vaut la traduction, le style est de façon volontaire, vulgaire et répétitif.
Bref je n’ai pas du tout aimé j’ai quitté sans aucun remords « les salopettes susse la moi » !! J’espère bien être contredite, mais je sais que je n’ouvrirai plus ce roman, il réussit trop bien son but me rendre complètement triste.


Citations :


Exemple du style …. à savourer :

Euni-Gaude a Langue de Pute
Cher Poney d'amour
Quoi de neuf ma pétasse chaudasse?



Critique de la pauvreté des slogans  politiques

Ensemble nous irons quelque part !

la peur de la vieillesse:


Peut-être que je détestais tous les vieux de mon quartier, et leur souhaitais de disparaître fissa pour mieux me consacrer a mon combat contre la mortalité.

On en parle ... (en bien)
 Lectures sans frontières

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
J'aime bien les romans d'anticipation en temps normal, mais avec celui-ci je n'ai pas accroché du tout, en plus j'ai trouvé que ça piétinait bien et très souvent...et j’émets des doutes aussi sur la traduction...donc beaucoup de points noirs pour moi :)
Répondre
L
j avoue avoir totalement oublié ce livre
G
<br /> A y'est, lu, jusqu'au bout, mais au prix d'un sacré effort....  Billet à venir !<br />
Répondre
L
<br /> <br /> en plus moi j'ai tout oublié, j'ai hâte de te lire!<br /> <br /> <br /> Luocine<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> Pas du tout envie de me plonger dans un livre super triste ! Et les extraits confirment ce choix, je trouve que la vulgarité peut ajouter une force à certains styles littéraires, mais là , je ne<br /> suis vraiment pas touchée.<br />
Répondre
L
<br /> <br /> c'est vrai qu'en plus le style n'est pas terrible, problème de traduction peut-être<br /> <br /> <br /> Luocine<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Les extraits que tu as choisis sont effectivement bien trash  (en anglais, je trouve que ça coule mieux. Là ça sonne<br /> presque parodie de ce qui est déjà une satire d'un parler djeuns "branché" dans la VO), cela dit, ces passages concernent principalement la façon dont s'exprime Eunice, c'est tout de même<br /> réducteur de dire que tout le récit est dans cette veine...<br /> <br /> <br /> Quant à l'histoire, je n'ai été affectée par l'aspect "super triste" que vers le dernier tiers/quart du livre où j'ai commencé à me désintéresser du récit, aussi je comprends ton ressenti, mais<br /> tout pesé dans la balance, j'ai trouvé ce livre plus drôle que triste (il est quand même sacrément barré ce Gary Shteyngart!), et j'ai vraiment apprécié sa vision très lucide de nos sociétés en<br /> devenir.<br /> <br /> <br /> Bon tu ne l'as pas perçu comme moi (je ne sais pas si la traduction joue un rôle, à mon avis, à peine, ça doit vraiment petre une affaire de goût) mais j'ai trouvé intéressant (et drôle!) tes<br /> impressions sur ce récit.<br />
Répondre
L
<br /> <br /> merci pour ce long commentaire, c'est assez bizarre mon commentaire sur ce livre a fait dire à plusieurs de mes amis , tu donnes quand même envie de lire ce livre. Mais moi aussi les sujets<br /> m'intéressaient , ce qui m'a fait arrêter ce sont les personnages qui  sont trop paumés dans un monde inintéressant.<br /> <br /> <br /> <br /> Et le style!!Je crois que tu as une chance que tu ne mesures pas de pouvoir lire en anglais (américain) , il n' y a pas que le vocabulaire qui t'est familier les références culturelles aussi.<br /> <br /> <br /> merci en tout cas pour enrichir la discussion<br /> <br /> <br /> Luocine<br /> <br /> <br /> <br />
K
<br /> Et bien ça a eu l'air douloureux cette lecture. Tu as bien fait d'arrêter. Je ne le chercherai donc pas.<br />
Répondre
L
<br /> <br /> Oui , je suis  toujours triste quand je n'arrive pas à finir un livre.Et en plus ici le sujet est triste<br /> Luocine<br /> <br /> <br /> <br />
D
<br /> Bonjour Luocine, déjà que je n'aime pas trop les livres de science-fiction, je ne vais pas me précipiter sur celui-ci. J'ai le même genre de problème sur un roman reçu par Babelio, l'opération<br /> "Masse critique". Dès les premières lignes, je me suis dis que cela n'allait pas me plaire. Je souffre car je ne comprends pas ce que je lis. Bonne après-midi.<br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Oh là là comme je te comprends ... courage , c'est bizarre comme ça rend triste de ne pas aimer un livre qu'on est en train de lire . Moi c'est derrière moi<br /> <br /> <br /> Luocine<br /> <br /> <br /> <br />
K
<br /> Euh... A girl m'avait convaincue, mais là... je suis effondrée. cela tombe bien, je n'aurais pas su où le trouver, ce roman.<br />
Répondre
L
<br /> <br /> je ne peux même pas te l'envoyer car il n'est pas à moi.. tu peux zapper<br /> <br /> <br /> Luocine<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> Vu les extraits, cela peut être marrant deux minutes mais probablement pénible à la longue. C'est bizarre tout de même, je croyais que le rock'n roll trash était passé de mode...<br />
Répondre
L
<br /> <br /> tu as raison ; c'est fatigant<br /> <br /> <br /> Luocine<br /> <br /> <br /> <br />
Y
<br /> On sent bien que cette lecture t'a pesée, mais tous ces thèmes que tu cites me plaisent bien...<br />
Répondre
L
<br /> <br /> oui, c'est pour ça que j'ai lu ce livre et j'attends la contradiction de celles qui vont aller au delà des premières impressions.. Les thèmes me plaisaient bien mais on est comme happé par une<br /> tristesse qui arrivait à gacher mes journées. et je n'ai pas réussi à prendre du recul à cause du style je crois.<br /> <br /> <br /> <br />

Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard