Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 17:17

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41SjhJF2VRL._SL500_AA300_.jpg

 

Deuxième série préférée...

Il n’y a pas dans cette série beaucoup d’effet de  suspens, on peut regarder un épisode sans avoir vu les autres. Si on regarde les cinq saisons à la suite ça devient quelque peu ennuyeux.

Ceci dit, moi j’adore et ça me fait souvent éclater de rire.

Une famille de pompe funèbre américaine est bouleversée par la mort du père qui est aussi le responsable de l’entreprise Fisher.

Chaque membre de la famille doit, petit à petit, retrouver sa place. C’est l’occasion de suivre  le quotidien d’une famille hantée par la mort et qui vit grâce à la mort.

Chaque série commence par une mort et au fil des épisodes, on se surprend à chercher dans les personnages de l’avant propos celui qui va mourir et comment. Certaines morts sont banales, d’autres beaucoup moins et comme dans la vie,  le bébé de quelques semaines qui va mourir de la mort subite du nourrisson est insupportable.

Ensuite, l’épisode s’installe, le début a plus ou moins d’importance, chaque membre de la famille doit résoudre ses problèmes. David, s’épanouit de plus en plus dans un couple homosexuel avec le beau Keith. Nat, qui ne voulait pas la même vie que son père, a bien du mal avec ses aventures amoureuses .Claire, l’adolescente américaine typique a des difficultés avec ses petits-amis et sa vocation artistiques. La mère, Ruth, me fait personnellement hurler de rire quand elle part à la recherche de sa propre personnalité. Les séances de psychologie collective  sont extraordinaires. L’épisode où elle parle par métaphore d’elle-même comme une maison à construire est un des plus drôles de la série.

J’ai vraiment été très surprise de voir à quel point une série américaine  (les Etats-Unis sont, je pense,  un pays pudibond) ose aborder à peu près  tous les problèmes liés à la sexualité, à la  drogue à la maladie mentale  et à la mort.

Pour la première fois dans une série, je n’ai pas été gênée par l’aspect surnaturel de la présence du père mort, je trouve que c’est très bien fait. Nathaniel, le père,  accompagne  les membres de sa famille, longtemps après sa mort trop brutale.

Les personnages secondaires sont importants, et souvent traités avec finesse. Comme la famille Diaz , la mère de Brenda la psychologue de renom est un peu trop caricaturée (mais elle est très drôle) et je me suis demandée si c’était la même actrice dans la dernière saison.

Il faut impérativement la regarder en anglais les voix françaises sont insupportables. Avec les sous-titres on comprend très bien.

 

Photo

http://www.sixfeetunder-france.com/images/photo.jpg

 

On en parle

link

Partager cet article

Repost 0
Published by Luocine - dans Série TV
commenter cet article

commentaires

Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard