Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 15:28

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41Ibo3KyzKL._SL500_AA300_.jpg

 

http://www.babelio.com/images/ico_critique.jpg

 

 

 

100x66-c[1]J'ai hâte que ma mathématicienne préférée lise le seul roman où un écrivain se donne la peine de raconter un raisonnement par récurrence. Elle qui se plaint souvent que les mathématiques ne soient pas un bon thème de discussions dans les soirées, elle verra que c’est possible. En tout cas les mathématiques sont à l’honneur dans ce livre et ça fait un bon roman.
J’ai beaucoup apprécié la description des différents types d’intelligences, et en tant que littéraire adoré que ce soit la fréquentation des grands auteurs qui finissent par aider  le personnage principal à prendre  confiance en lui et à passer l’horrible barre fatidique « de la sup étoile à Louis Legrand ».
Le système élitiste des « prépa- parisiennes » est parfaitement décrit ; je ne sais pas pourquoi la France s’enorgueillit de ce système mais ce qui est sûr c’est que rien ne le fait jamais changer.
Ce que confirme ce petit roman, c’est que, sous couvert d’égalité, les dés sont complètement pipés.
A Louis-Le-Grand il y a, par exemple, et je pense dans d’autres grands lycée parisiens aussi, des premières et des terminales où on fait si vite le programme officiel , qu’on a le temps d’assimiler également celui de la première année de prépa.
On découvre aussi que les parents prof en prépa ont des enfants qui réussissent en prépa, comme c’est bizarre !
Qu’avoir un QI de 200 est la seule façon d’accéder à ses classes si on vient de l’extérieur.
Alors Laurent venant d’un honnête lycée de la banlieue chic de Paris, finira par ruser pour parvenir à ses fins et pourquoi pas ?
On découvre également que les littéraires jouent dans une autre cour, ce sont en général des filles. Elles ne pourront pas intégrer Polytechnique, alors si elles sont jolies, fortunées et intelligentes elles  viennent en Khâgne pour trouver leur futur Polytechnicien.
L’auteur ne dénonce pas ce système, il se contente de le décrire à travers un personnage qui s’adapte très bien et finit par tirer son épingle du jeu.
C’est justement à travers cette objectivité parfois froide, voire glacial que le lecteur prend conscience que notre élite sort d’un moule peu recommandable.


Citations :
Réussir en prépa
Au début du mois d’avril, il se demande toujours comment gravir des places au classement général quand on ne possède pour soi aucun piolet magique.

La beauté des raisonnements mathématiques :
C’est ce que Gratien apprécie dans la pensée mathématique, cette faculté qu’elle a d’être déroulée à grande vitesse et dans toute sa clarté, comme une étoile filante. les chiffres, les calculs et les démonstrations entraînent son stylo , entraînent sa pensée… C’est cela la beauté des raisonnements mathématiques selon Gratien Bar : cette spirale qui se construit en s’accélérant et en se clarifiant à l’infini.

L’art de la conversation chez les littéraires :
Pour cela, quand bien même un DS causerait du souci, sourire toujours galamment à Mélanie’s, parler d’Arcade Fire, d’Heidegger et de Boby Lapointe dans la même soirée, et surtout, surtout, ne jamais s’écarter d’un pouce des préceptes de Galatée….

Bizutage et réaction des élèves:
Il faut savoir tout de même que dans un lycée du quartier l’an dernier un taupin est mort le jour de la « grande barbarie » . Comment ? Pas compliqué : du premier étage on lui a balancé sur la tête une éponge gorgée d’eau lourde comme du plomb ; il est mort sur le coup d’un traumatisme crânien. Pif, un concurrent en moins.

La réussite :
Laurent finit l’année en se disant qu’il est tout compte fait à la fois Vautrin et Rastignac, ce qui est la seule véritable clé du succès : il a désormais le chemin ouvert vers la réussite, il entre en classe de spé étoile au lycée Louis-Le-Grand .


On en parle…..
Un jugement ramassé qui reflète bien le roman chez Cuneipage et En lisant et en écrivant.


Partager cet article

Repost 0
Published by Luocine - dans Auteur français
commenter cet article

commentaires

Dominique 11/02/2012 16:20


Deux de mes filles sont passées par là, dure et il faut vraiment tout le soutien parental pour s'en sortir sans casse, elles sont de grandes lectrices mais ont mis vraiment en parenthèse leur vie
et leurs passions pendant 2 années !!!  


j'ai noté ce livre sur un ou deux blog et ton avis confirme l'intérêt , je l'ai coché, après il faut mêttre la main dessus 

Luocine 13/02/2012 10:29



ce livre ouvre un débat, mais je pense que c'est en vain. Pour moi le problème vient du côté peu attractifs ou trop laxistes de certaines universités. Les université de médecine n'ont jamais fait
"grève" et remplissent assez bien leur contrat de formation. Celles de droit ont peu de concurrence(hormis Science Po) et sont attractives. Sciences , je crois que c'est mieux de passer par les
prépa pour être formé à un travail rigoureus, et sont concurrencées par toutes les écoles d'ingénieur . Et lettres ... c'est parfois désespérant , mais pas toujurs bien sûr! Mais là c'est ceratin
c'est préférable de passer par une khagne


les autres pays n'ont pas ce double système : prépa université


les universités se concurrencent entre elles . Est-ce mieux?


Luocine


Luocine



keisha 11/02/2012 09:03


Immuable? Nos élites y sont passées, leurs enfants y vont (bon, je grossis le trait) alors pourquoi changer?


Je suis pasée par la faculté, j'ay étais bien.


D'autres deviennent ingénieurs et ont un travail intéressant en passant par BTS et écoels d'ingénieur ensuite. Ne jamais laisse tomber, finalement!

Luocine 11/02/2012 09:40



oui, bien sûr , il y a d'autres voies et le bonheur est sûrement ailleurs mais le système demeure quand même et à mon avis il n'est pas près de changer.


Luocine



Sandrine L. 10/02/2012 13:04


Livre très intéressant. D'autant plus intéressant que tout ce système est non seulement vicié et obsolète à l'échelon franco-français, mais parfaitement ridicule si l'on considère que le le
niveau de Polytechnique, Centrale et même des Mines est fort médiocre comparé aux universités de sciences et de technologies hongkongaises, américaines et britanniques...

Luocine 10/02/2012 20:58



c'est le plus étonnant , et ça pose une autre question , pourquoi nos unversités sont si peu attractives?


Luocine



keisha 09/02/2012 18:56


Un de mes neveux a survécu à cette formation (en province), heureusement cela ne dure quye deux ans... Je souhaite à tosu ces jeuens de découvrir ou redécouvrir la litérature après (ou pendant)
ce passage!

Luocine 10/02/2012 20:57



oui , mais pourquoi ce système est -il aussi immuable?



keisha 09/02/2012 11:08


Excellent billet, j'aime les passages aussi.


En tant que prof, oui, je sais que les dés sont pipés, certains parents le savent, d'autres pas, et c'est injuste!

Luocine 09/02/2012 11:59



et que penses tu de ce moule si étroit que l'on fait subir aux jeunes de 18 à 20 la vie est tellment plus variée que ça!


Luocine



Ys 09/02/2012 10:59


Décidément, les blogueurs littéraires se liguent pour nous faire lire un livre sur les maths !

Luocine 09/02/2012 11:58



c'est plutôt un livre sur les différentes formes d'intelligence et les classes prépa, ceci dit il y a un exemple de  raisonnement par récurrence


moi j'ai zappé..mais j'imagine le régal des matheux!


Luocine



Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard