Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 20:00

http://img.over-blog.com/196x300/2/90/12/86/le-ruban-rouge.jpg

 

 

 

 

 

 

http://resize.over-blog.com/100x66-c.png?http://img694.imageshack.us/img694/8371/dsc00725320x200.jpg Ouvrez le lien que j’ai mis à la fin de mon texte, et vous verrez qu’on peut adorer ce livre que j’ai personnellement détesté. (De là, à le comparer avec  " Les mémoires d’Hadrien" de Marguerite Yourcenar…. à vous de juger !)

Je ne cours pas après les romans historiques, mais alors celui-là, c’est exactement ce que je déteste. Je le pense assez racoleur pour connaître un certain succès et pour un roman d’été il ne fatiguera personne. Comme on y parle beaucoup de sexe, il peut plaire.

Je ne supporte pas le mélange des genres, entre les explications pseudo historiques et les romans d’amour de la belle madame Tallien, l’auteur non seulement ne choisit jamais, mais explique le comportement des personnages par nos façons de penser  actuelles

 La rédaction des mémoires de cette trop jolie  femme espagnole qui a résisté à trois maris , beaucoup d'amants et aux épisodes les plus sanglants de la révolution française devait sembler un bon sujet romanesque, hélas ! c’est peut être trop romanesque justement.

 Pour un public étranger qui ne connaît ni la révolution, ni cette période, il y trouvera peut-être un peu d’intérêt mais j’en doute. L’érudition distillée dans ce roman est insupportable. On a l’impression que l’auteur a écrit en consultant  Wikipédia pour chaque personnage et même pour certains objets (voir ce qu'elle écrit  sur le condom ou Madame Tussauds  puis l'article de Wikipédia).

On a eu  l’occasion de lire tellement d’ouvrages passionnants sur la révolution française, c’est vraiment dommage que, celui consacré à cette figure féminine, soit si peu sérieux. Je ne reproche pas le côté féminin du point de vue sur les événements, je pense même que c’est le seul intérêt du roman, ce qui m’est insupportable c’est l’absence de profondeur du personnage. Et du coup le roman tombe à plat, le côté historique est plus que superficiel , alors il reste quoi ?

En refermant le livre, je me suis demandé s’il ravivait quelques souvenirs de mes cours d’histoire, pas grand-chose il est vrai. Je me souvenais que Madame Tallien avait échappé à la guillotine. C’est vrai que sa vie est beaucoup plus passionnante que ce simple épisode, et je pense qu’à l’occasion je me plongerai dans un véritable ouvrage historique.

 

Citations :

Une dame riche ayant des amants est une grande dame ; une femme pauvre et volage n’est en revanche qu’une garce.

 

Savoir de quel pied boite l’ennemi est toujours utile au moment de l’affronter.

 

 

On en parle ... (en bien)

link

 

On en parle ... (en beaucoup moins bien !!)

link

Partager cet article

Repost 0
Published by Luocine - dans Roman historique
commenter cet article

commentaires

Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard