Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 12:11

http://cdn-premiere.ladmedia.fr/var/premiere/storage/images/racine/film/le-miroir-2999752/51732762-2-fre-FR/Le-Miroir_fichefilm_imagesfilm.jpg

http://img41.imageshack.us/img41/7797/3173568178.jpg

 

 

http://resize.over-blog.com/100x66-c.png?http://img694.imageshack.us/img694/8554/dsc00722320x200.jpg Une soirée cinéma comme je les aime !
Un film que je ne serais pas allée voir sans la rumeur des blogs de cinéphiles, leurs critiques favorables sont largement méritées : on n’oublie pas facilement la petite Mina.
 Elle décide de partir seule à travers Téhéran retrouver sa maison, puisque sa mère n’est pas venue la chercher à l’école.
La première chose qui m’a immédiatement séduite c’est la façon dont la ville de Téhéran nous apparaît : aucun reportage ne saurait la rendre plus présente. La petite croise, ou s’adresse, à des gens qui semblent ne pas être des acteurs, ils parlent d’amour, des difficultés de la vie de tous les jours, de la solitude, de la vieillesse. Rien n’est démontré, tout est allusion mais c’est autrement plus vivant et  efficace qu’un film militant qui voudrait prouver que la vie en Iran est soumise à une répression qu’il faut à tout prix dénoncer.
La petite est étonnante de détermination, je ne sais pas si c’est réel ou non mais tout à coup, elle décide d’être de l’autre côté du « miroir » et ne veut plus être filmée, elle est alors criante de vérité.
Véridique ou non (est ce encore du cinéma ?), le film tire une grande force de cet effet de renversement, nous sommes brutalement tirés hors de notre position de spectateurs et notre regard est totalement différent, nous aussi nous traversons le miroir et nous avons alors l’impression de vivre avec l’équipe du tournage. Comme eux nous sommes saisis par la difficulté de terminer ce film.
Un spectateur nous a dit que Jafar Pahani était actuellement en prison dans son pays, c’est terrible qu’un si grand pays ne fasse pas davantage confiance à son intelligentsia pour l’aider à évoluer.
Nous étions 9 dans la salle de Combourg ce soir là, j’espère que ce film attire plus de spectateurs dans de plus grandes ville car c’est une œuvre à part qu’il faut voir.

la bande annonce

 


 


 



Un site (un peu sérieux mais intéressant)
Une fameuse gorgée de poison

Partager cet article

Repost 0
Published by Luocine - dans cinéma
commenter cet article

commentaires

Patrice 26/01/2012 12:45

Je partage de plus en plus ton avis sur ce film atypique!
C'est bien la premiére fois que mon avis evolu apres la fin de la projection.
Je pense que l'autre coté du miroir a été voulu et ecrit par Panahi car il n'aurrais pas pris le risque de laisser une petite fille traverser seul une artére aussi démente!

Luocine 26/01/2012 13:28



Je suis contente que le film t'ait plu (ça permet d'oublier ceux où tu t'ennuie , Pina Bausch ...ce nom te rapelle quelque chose?).
Pendant le film, j'ai cru à la colère de la petite , ensuite je me range à ton avis. Mais l'important c'est de déranger notre regard non?


et de nous interroger sur l'Iran loin des idées toutes faites


à bientôt


Luocine



Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard