Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 11:36

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41r3tHzmF5L._SL500_AA300_.jpg

 

Traduit de l'anglais par Éric McComber

 

Club de lecture

 

http://resize.over-blog.com/100x66-c.png?http://img694.imageshack.us/img694/8554/dsc00722320x200.jpg

Un coup de cœur pour ce petit roman, j’espère que je ne serai pas la seule dans mon club.

L’écrivaine a un réel talent pour créer et  faire vivre des personnages. Plus on avance dans le récit, plus on se dit : je connais quelqu’un comme ça.

Le personnage principal est très attachant, la révélation de son plus gros secret m’a laissé pantoise, je me demande si on peut se remettre d’une telle action. C’est de la fiction, certes, mais ça me fait un peu grincer des dents.

Je trouve également que les personnages masculins sont beaucoup moins fouillés et compréhensibles que les femmes, excepté le jeune Gary.

Sous la forme d’un journal, Amy Wingate nous fait vivre sa vie de retraitée au bord de la mer. Elle a la chance d’avoir une jolie vue de mer  de sa villa victorienne. Comme je comprends son plaisir de vivre là.

Son journal lui permet d’analyser ses amies et elle-même de façon très détaillée. Il ne faut surtout pas en conclure que vous allez vous ennuyer, car elle sait très bien raconter et nous intéresser à son cercle de relation.

Sa relation avec le jeune Gary, un jeune adolescent à la dérive et qu’elle a blessé, dans un geste de colère est vraiment passionnante. En essayant de l’aider, elle sera amenée petit à petit à  dévoiler sa vie et à revivre son passé si bien enfoui car, pour une fois, elle ne peut qu’être honnête avec "ce blessé de la vie" :Gary, si elle veut le sortir de la misère morale dans laquelle la vie l’a enfoncé. Derrière son chignon de vieille professeure coincée se cache une étonnante femme vibrante de vie et d'amour.

 

Je ne parle pas souvent de la traduction, dans ce roman j’ai été gênée par le tu/vous, pour moi elle devrait tutoyer Gary. D’autre part le traducteur confond ennuyant et ennuyeux.
C’est ennuyeux !

 

Citations :

 

Pour toutes les femmes qui ont en assez de se faire appeler « ma petite dame »

 

L’emploi du mot « petite » est une autre de ses façons –sans doute inconsciente- de maintenir sa supériorité. Une « petite dame » lui confectionne des vêtements sur mesure et un « petit monsieur » vient entretenir son jardin. La « petite femme » du magasin du village « l’adore »….. .Le monde de Francesca est peuplé de nains.

 

Je me suis souvent demandé comment les mariages pouvaient survivre à ce type de désintégration ; cette chute des hauteurs, de la magie haletante  jusqu’à l’indifférence familière. Comment pourrait-il en être autrement ? La familiarité n’engendre pas nécessairement le mépris, mais elle défait à coup sur la magie.

 

J’aime les vielles photos, dit-il en ramassant celui qui est au sommet de la pile. Ça me fait une drôle d’impression quand je regarde la tête des gens et que je me demande ce qu’ils pouvaient penser. Sont là, si heureux, si pleins de vie. Mais c’est fini pour eux. Tout ce qui leur causait du soucie ou qui les rendait heureux c’était rien du tout en fait.

 

Voilà peut-être pourquoi ils étaient plus heureux entourés d’une foule d’amis, ou en présence d’un tiers devant qui ils pouvaient mimer le couple parfait et y croire eux-mêmes

 

On en parle ….

 le souk de moust

 

 

  Amanda Meyre (une référence dans le monde des blogs consacrés aux livres)

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Luocine - dans Mes préférences
commenter cet article

commentaires

moustafette 28/01/2011 20:17


Merci pour le lien ! Je crois que ce livre fait l'hunanimité, j'ai hâte de découvrir ses autres bouquins. Et j'en profite aussi pour noter l'auteur citée par Dominique.


Luocine 29/01/2011 18:14



Oui vous ne serez pas déçue


amicalement


Luocine



amanda 26/01/2011 11:59


tout va bien, je ne suis pas choquée ;))


amanda 26/01/2011 11:45


référence ? non, nous parlons tous de nos lectures avec nos sensibilités et personnalités différentes, simplement ! Je vais visiter votre blog. Et ce livre mérite d'être lu, je suis d'accord :)


Luocine 26/01/2011 11:52



J'espère que je ne vous ai pas choqué, j'ai dit "référence" car je retrouve souvent votre blog cité chez les autres blogueuses


Amicalement


Luocine



Dominique 25/01/2011 17:16


Je n'ai pas lu celui là mais j'en ai lu plusieurs dans cette collection, ils sont majoritairement très bien, je vous recommande les Vita Sackville West plein d'humour british
je garde la référence de celui là


Luocine 25/01/2011 20:20



Merci du conseil, je viens de recevoir" L'heure du roi"  et grâce à toi je sais que je vais passer une bonne soirée.


Je suis certaine que tu aimeras "le journal secret d'Amy" , je me demande s'il ne faut pas être anglaise pour parler de la ménopause aussi directement.


Bonne lecture


Amicalement



Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard