Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 12:48

 

 

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/414F5Cgm91L._SL500_AA300_.jpg

 

 

 

 

 

http://resize.over-blog.com/100x66-c.png?http://img694.imageshack.us/img694/8554/dsc00722320x200.jpgJe lis peu de roman policier mais je me laisse parfois tenter par mes amies blogueuses.

J'ai lu celui-ci après avoir l 'article Aifelle et d'autres que je n'ai pas hélas eus le temps de noter.

J' étais, également  dans le grand  nord avec Paolo Rumiz quand j'ai lu vos billets. Je commençais donc à être imprégnée par la culture « Sami »

 

Je me souviens aussi des écrits de Paul Emile Victor : les lapons qu ils décrivaient me fascinaient, et je suis contente que cette icône soit décrite positivement dans ce roman.

 

J ai quelques réserves sur le côté roman policier.
Je m'explique : les méchants sont vraiment des horreurs : fascistes, pervers , pédophile et violeur pour l'un. Alors que les personnages positifs sont plus dans la nuance. Et du coup plus intéressants.

 

Et puis comme toujours dans un policier il faut que l'intrigue avance au rythme de l'enquête.

Je me suis même demandé si l'auteur ne s'était pas senti obligé à prendre cette forme de récit pour nous sensibiliser à cette civilisation qui a à peu près entièrement disparu.

 

Parce que je dois le dire je n'ai aucune réserve sur tout ce que nous apprenons sur cette région et les habitants.


La nuit et le froid polaires rendent la vie à peu près impossibles mais les Sami ont su pendant des siècles s'adapter au climat et à la géographie.

La religion est venue leur ôter des croyances fondées sur la nature puis les frontières des sédentaires ont réduit à presque rien le nomadisme et enfin le «progrès» les a ruinés de l'intérieur .

 

L 'enquête permet de suivre les différences attaques dont ont été victimes les Samis et la façon dont il leur est impossible de s'en sortir.

Malheureusement pour eux , ils ne sont pas organisés en nation – j'ai pensé aux Kurdes- et leur sous-sol est riche en minerai . Face à l'attrait de bénéfices conséquents les pensées charitables vis à vis d'ethnie qui veulent garder un mode de vie nomade en respectant la nature ont bien peu de poids.

 

Cet écrivain a vraiment du talent pour nous raconter tout cela et comme tous ceux qui aiment les policiers ont salué ses qualités je comprends le succès  « du dernier lapon ».

 

Citations :

 

la transmission orale :

 

Le cri d'Aslak pétrifia le jeune garçon lapon dans sa barque. Il reconnut , fasciné , terrifié, la voix de gorge d'un chant lapon. Il était le seul ici à pouvoir en saisir les paroles. Ce chant, lancinant , guttural, l'emmenait hors de ce monde. Le joïk devenait de plus en plus haché , précipité. Le Lapon condamné aux feu de l'enfer voulait dans un dernier élan transmettre ce qu'il devait transmettre.
Puis la voix se tut . Le silence s'imposa . Le silence s'imposa. Le jeune lapon aussi resta silencieux. Il avait fait demi tour , voguant la tête pleine des râlements du mourant. Son sang avait été tellement glacé qu'il avait été saisi d'une évidence. Il savait ce qu'il devait faire. Et ce qu e, après lui , son fils devrait faire. Et le fils de son fils.

 

 

 

La nuit polaire:

 

Demain, entre 11h14 et 11h41, Klemet allait redevenir un homme, avec une ombre. Et, le jour d'après , il conserverait son ombre quarante deux minutes de plus. Quand le soleil s'y mettait , ça allait vite.

 

 

Les frontières:

 

Mon grand-père a dû arrêté l 'élevage (des rennes) parce que la route de la transhumance avait été coupée par ces fichues frontières. Et les troupeaux ont été concentrés de part et d'autre des frontières . Des tas de conflits ont commencé comme ça. Et si tu veux mon avis, ces frontières ont tué beaucoup d'éleveurs.

 

Les conflits entre les éleveurs et les autres :

 

les utilisateurs veulent pouvoir se balader dans les montagnes quand ils ont des congés, comme pour le week-end de pâques, qui est l'un des plus beaux week-end de la région , avec encore beaucoup de neige partout et beaucoup de soleil Les Norvégiens de la côte partent en famille en scooter pour trois ou quatre jours dans leur petit cabanon sur la toundra , le long du fleuve. Mais c'est l'époque où les femelles rennes mettent bas, et le s troupeaux ne doivent absolument pas être dérangés, sinon les femelles peuvent abandonner leur faon et ça occasionne de grosse perte pour les éleveurs . Donc conflits.

 

Le progrès:

 

Aslak leur avait dit . Vous avez trop de rennes . C'est pour ça qu'il vous faut de si grands pâturages.. Et qu il y a tant de conflits. Mai sils répondaient qu'il fallait beaucoup de rennes pour payer les frais, les scooters, les quads, les voitures , le camion abattoir, la location de l 'hélicoptère. Tu ne comprends pas , disaient-ils , toi tu as à peine deux cents rennes.
Aslak les regardait . Et il disait :j ai deux cent rennes et je vis.

 

 

 

On en parle...

"à sauts et à Gambades" et encore une fois avec de belles images

Et chez Hélène lecturissime




Partager cet article

Repost 0
Published by Luocine - dans roman policier
commenter cet article

commentaires

pbx system guru 31/07/2014 14:07

The 'Last Lapp' is a lovely novel written by Olivier TIP. What a good way you have written the review about it and crime fictions like these are what attract me always. You have been offering such entertainment for some time and this is another one from his side.

Hélène 25/01/2013 09:28


Un vrai coup de coeur pour moi, je n'ai pas ressenti ce côté poussif policier, j'ai trouvé que l'ensemble était bien fondu. Je suis heureuse qu'il t'ait plu !

Luocine 26/01/2013 09:23



oui vraiment


et sans les blogs je ne l'aurais pas lu



jerome 24/01/2013 20:04


Hélène en a fait un coup de coeur en début de semaine. Je suis content de lire l'avis d'une lectrice peu adepte de polars comme moi^^

Luocine 24/01/2013 23:39



mais ce n'est pas le côté polar que j'ai aimé , c'est l'évocation de cette région et de ses habitants ,pour ça c'est vraiment très bien


Luocine



keisha 24/01/2013 18:33


Un polar comme on les aime (mais franchement, on n'a pas envie d'habiter là bas, dans le noir l'hiver!)

Luocine 24/01/2013 23:38



ah! habiter là-bas  non alors mais les aurores boréales ont l'air d'être de fabuleux spectacles!


et oui c'est un bon polar


Luocine



Aifelle 24/01/2013 18:14


Donc, à part ta réserve sur les méchants, tu es plutôt séduite aussi ?

Luocine 24/01/2013 23:37



ah oui mais surtout grâce à  ce que j'ai appris des Lapons ou Sami


merci du conseil


Luocine



Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard