Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 14:33

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41RNQ96VQSL._SL500_AA300_.jpg

 

 

Traduit du néerlandais par Isabelle Rosselin participation de Philippe Noble

 

100x66-c[1]Je suis toujours  sensible aux avis personnels des libraires, souvent rédigés à la main, dépassant de la couverture du livre, je les lis toujours et j’achète souvent l’ouvrage recommandé par eux.

Sortant de la cité des sciences, pour faire plaisir à mon petit fils de 4 ans nous sommes allés choisir des livres à « la librairie du Parc » .  Bon choix de livres  d’enfants et bon moment avec Victor qui, hélas,  ne voulait que des livres avec les Simpson  …

Ce roman était chaudement recommandé et les deux libraires étaient très enthousiastes.

C’est un gros livre de plus de 1000 pages, mais qui se lisent très bien.

Les personnages sont pétris d’érudition religieuse, et nous entraîne dans les méandres des secrets des textes anciens.

Pour tenir le lecteur en haleine, les personnages sont mêlés à la vie du 20 ° siècle et on suit sans déplaisir les tourments des aventures amoureuses et politiques de Max Délius dont l’origine Juive et Nazie ressemble à celle de l’auteur et d’Onno Quist érudit et fils d’une grande famille calviniste.

J’ai essayé de dire d’abord  tout ce qui m’a plu, mais le principal compliment c’est que je n’ai pas abandonné la lecture et que je n’ai pas  trouvé ce roman trop long.

Mais, (parce qu’il y a un Mais) certaines choses m’ont carrément horripilée.
D’abord aucun personnage n’est vraiment crédible, ils sont comme des caricatures de personnalités, mais petit à petit je suis rentrée dans le style de cet auteur.
J’ai franchement été déçue par le dénouement, pour arriver à tenir tous les fils de l’histoire quelque peu mouvementée, le personnage principal découvre que son fils n’est peut-être pas de lui, en remarquant les yeux d’une inconnue croisée à Jérusalem qui pourrait être la mère de Max  son seul  ami!

Je ne dévoile pas grand-chose en vous disant cela car il y a bien d’autres invraisemblances mais le pire, à mon avis, c’est l’intervention divine en direct, et oui Dieu nous parle et Harry Muslich n’est que son interprète.
Sans donner du poids au côté mystique du roman, cela lui enlève de l’intérêt car si Dieu s’en mêle alors tout est possible et l’écrivain n’a plus besoin de soigner la vraisemblance.

Je crains en disant tout cela de vous donner peu envie de lire les 1139 pages de « la découverte du ciel » ce serait dommage, car je vous le redis je ne me suis pas ennuyée et j’ai découvert beaucoup, beaucoup d’aspects que je ne connaissais pas à propos des religions.

 

Citations :

 

Il ne faut jamais rien dire a une femme, elle en fera toujours mauvais usage pour mieux te comprendre.

 

Toi, en tout cas, tu es totalement inapte a la politique, parce qu'il faut être né dans une famille nombreuse. Le métier s'apprend dans cette lutte sans merci entre frères et sœurs. Si l'on n'a pas  fait cet apprentissage de l'intrigue, du mensonge et de l’intimidation, on n'arrivera jamais à rien.

 

En prenant la virginité d'une femme, on occupait dans sa voie une place comparable seulement à celle du médecin qui l'avait mise au monde, ou de qui l'assisterait sur son lit de mort 

 

Je ne sais pas comment le monde est fait, mais peut-être est-ce la ma force. D'après moi le monde - du moins sur terre- est une gigantesque pagaille improvisée, qui pour des raisons inexplicables continue plus ou moins de fonctionner.

 

Mais il savait aussi qu'on oubliait facilement un simple secrétaire d'état, ou même ministre, on continuait a en tirer gloire, soi et sa famille, pour l’éternité. Mais a part cela, d'ordinaire, plus personne dans le public n'en savait rien. Et peut-être etait-ce bien ainsi, comme tout se répétait toujours, la politique serait absolument impossible sans la mauvaise mémoire de l'humanité. 

 

 

On en parle …

Moustafette

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Luocine - dans Auteur étranger
commenter cet article

commentaires

Nico 22/02/2012 22:35


Eh oui il n'y a pas que des femmes parmi les blogueuses . Sinon la présence de Dieu ne m'a pas gêné outre mesure.

Luocine 27/02/2012 09:27



pour moi, cela ressemble quand même à une facilité


mais je n'insisite pas car dans l'ensemble j'ai bien aimé le roman


Luocine



Nico 22/02/2012 20:03


Passionnant, je me suis régalé à la lecture de ce roman foisonnant et original. Une excellente lecture!

Luocine 22/02/2012 22:21



Oh un garçon parmi les blogueuses super!


j'ai bien aimé ce roman mais la présence de Dieu m'a un peu dérangée


Luocine



moustafette 29/12/2011 20:15

Je rigole en lisant ta première citation, après les incroyants, tu vas faire fuir les féministes !
Je suis contente de voir un billet sur ce livre qui m'avait, malgré dieu, embarquée pour un super voyage littéraire. Merci pour le lien.

Luocine 17/01/2012 21:35



je redis que je l'ai lu facilement malgré mes réserves..


Luocine


 



Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard