Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 11:23

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41rTWXf-vHL._SL500_AA300_.jpg

 

http://resize.over-blog.com/100x66-c.png?http://img197.imageshack.us/img197/3459/dsc00723320x200.jpg Roman très prenant, sur la quête de l’identité mêlée à l’horreur du nazisme. Le côté romanesque est un peu déroutant : reconnaître les traits du visage de son père sur une photo de Buchenwald semble hautement improbable, mais c’est le privilège du romancier que d’inventer des histoires.

Bien sûr, l’auteur le dit lui-même, c’est toujours délicat de romancer les camps de concentration.  Fabrice Humbert, en focalisant son enquête  sur les bourreaux et leur motivation, arrive à donner un nouvel éclairage à la principale  tragédie du 20° siècle à propos de laquelle les témoignages et les réflexions ne manquent pas  aujourd’hui.  

J’ai trouvé très intéressante son analyse de  la violence, son passage en lycée dans les banlieues difficiles lui a permis d’ouvrir les yeux sur des souffrances contemporaines, j’ai trouvé qu’il le racontait bien.

Les personnalités de son père et de son grand père, donnent une profondeur au secret de famille qui  trop vite n’en est plus un   pour le lecteur. En revanche, j’ai dû attendre la fin du récit pour vraiment comprendre le père du personnage principal.

J’ai beaucoup aimé également la façon dont l’auteur mêle à son récit  les auteurs qui l’inspirent, on retrouve Semprun, Primo Levi mais aussi Jack London et Sebastian Haffner, écrivain allemand dont la lecture éclaire de façon magistrale la montée du nazisme.

Comme toujours la lecture de livres sur l’extermination organisée par les nazis est éprouvante, mais c’est également réconfortant de savoir que les intellectuels d’aujourd’hui, la troisième génération après "Auschwitz",  ne veulent pas oublier.

Malgré mes réserves sur l’aspect romanesque du roman je ne peux que recommander la lecture, et  vous pourrez  lire sur le blog  « à sauts et à gambades » un avis plus  enthousiaste. Le site WEB TV permet de mieux connaître cet auteur.


(Prix Renaudot poche 2010

Prix orange 2009)

 

Citations:

 

Weimar a été une grande ville culturelle et elle a été aussi, au XX° siècle, une ville voisine d’un camp de concentration. À part montrer que la culture n’a jamais protégé de la barbarie, je ne vois pas trop quel lien établir entre les deux.

 

Je subis donc son cours (rien de plus pénible pour un professeur que d’écouter les leçons des autres) jusqu’au dessert.

 

La jeune génération de mes petits-cousins, parfaitement incultes, totalement arrivistes et dénués de scrupules- bref modernes. Ils ont dix-sept, dix-huit ans, sortent en permanence, font des fêtes terribles et ne songent qu’à suivre la filière rémunératrice qui leur permettra de respecter notre rang.

 

Je suis incapable de décrire autre chose que cela : la violence. La violence qu’on s’inflige à soi ou qu’on inflige à autrui. La seule vérité qui vibre avec sincérité en moi – et donc ma seule ligne convaincante d’écriture- est le murmure enfantin de la violence, suintant de mes premières années comme une eau empoisonnée.

 

Rencontre avec l' auteur:

WEB TV

 

On en parle .....

 

" à sauts et à gambades"

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Luocine - dans prix littéraire
commenter cet article

commentaires

krol 01/03/2011 17:16


Ca y est je viens de le lire. Fascinant !


Luocine 01/03/2011 20:15



oui c'est vrai , nous sommes beaucoup à l'avoir trouvé tres bien , je garde me sréserves sur la fiction complètement invraisemblable .
Amicalement


Luocine



amanda 26/01/2011 11:48


je n'ai lu que La fortune de Sila, sorti l'an dernier, et ai beaucoup aimé la plume de Fabrice Humbert, celui est sur une de mes listes de livres à lire / découvrir.


Luocine 26/01/2011 11:54



je vais donc lire "la fortune de Sila" celui-ci est une bonne analyse de la violence, en nous et dan snotre société.
Ce livre me reste en mémoire ce qui est un critère de qualité pour moi


Amicalement


luocine



krol 16/01/2011 18:31


Je viens de l'acheter en poche.


Luocine 26/01/2011 11:55



et alors? vous l'avez commencé?


Amicalement


 


Luocine



Dominique 09/01/2011 16:12


Merci pour le lien, c'est gentil, ce roman m'a énormément plu et je n'ai pas été gêné du tout par l'aspect romancé du récit, j'ai trouvé beaucoup de délicatesse et d'habileté à ce premier roman, je
n'ai pas lu le second les critiques sont plutôt bonnes


Luocine 10/01/2011 12:16



Je ne peux que recommander, encore et toujours, ton blog, c'est un de mes préférés , même si parfois, je n'ai pas les mêmes avis sur les livres. Les blogs permettent de se confronter en
respectant les opinions et sensibilités de chacun. Comme toi, je recommande la lecture de ce livre, mais davantage pour la reflexion que pour l'aspect fictionnel.


Amicalement


Luocine



Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard