Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 17:13

http://s3.static69.com/m/image-offre/6/9/4/7/6947565171469867c3852993f4954b9e-300x300.gif

http://resize.over-blog.com/100x66-c.png?http://img197.imageshack.us/img197/3459/dsc00723320x200.jpg L’humanité s’est-elle arrêtée à Auschwitz ?

Voilà la question que pose ce livre tout en essayant de faire revivre Jan Karski, héros de la résistance polonaise qui a tout fait pour prévenir les alliés de l’extermination des juifs dont il avait été le témoin. Pour lui, comme pour l’auteur Yannick Haenel, les alliés ont reçu l’information . Pour des raisons peu avouables, ils ont préféré laisser faire.

L’auteur pense même, que le procès de Nuremberg, a permis aux alliés de se donner bonne conscience face à leur propre inaction.
Le livre est construit de façon un peu surprenante. Les deux premières parties sont  une biographie  dans la troisième, l’auteur prend la liberté de romancer la vie de Jan Karski. Je ne vois pas ce que cela ajoute à la force du propos. En recherchant un blog qui parlerait autrement de ce livre (voir le lien en bas de cet article), j'ai surtout trouvé des témoignages de la polémique entre l'auteur et  Claude Lanzmann, réalisateur de Shoah

 

Citations

Propos du responsable du Bund en aout 1942:

Les Alliés gagneront la guerre dans un an, dans deux peut-être, mais cela n’apportera rien aux Juifs parce qu’ils n’existeront plus.

 

Vision de Jan Karski dans le ghetto de Varsovie:

Au milieu de la rue, deux adolescents en uniforme des jeunesses hitlériennes. Leurs cheveux blonds brillent au soleil, note Karski. Visages ronds, joues roses, ils bavardent joyeusement. D’un coup, le plus jeune sort un revolver de sa poche. Ses yeux cherchent une cible. Il a, dit Jan Karski, la « concentration  amusée d’un gamin à la foire ». Les yeux du garçon s’arrêtent sur un point qui échappe à Jan Karski. Il lève le bras, vise, on entend la détonation, suivie d’un verre brisé, et du cri d’un homme. Joie du garçon, l’autre le congratule. Puis ils continuent leur chemin.

 

Propos que Yannick Haenel prête à Jan Karski :
Le jour où j’ai entendu la phrase de Sartre ;  « Tout anticommuniste est un chien » j’ai eu envie de vomir. Je me suis demandé si, pour Sartre, et pour la bonne conscience occidentale, les insurgés de Varsovie étaient des chiens ; si mes camarades exécutés dans le forêt de Katyn étaient eux aussi des chiens…..

 

On en parle ...

link


Partager cet article

Repost 0
Published by Luocine - dans Auteur français
commenter cet article

commentaires

deparlà 31/01/2010 11:11


oui, la polémique entre Lanzmann et Haenel fait rage, comme si nous devions prendre parti, étrang...


Luocine 17/02/2010 09:53


La polémique continue mais vraiment ce n'est pa strès intéressant. Du coup je regette presque d'avoir lu ce livre.


Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard