Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 12:55

http://cdn-premiere.ladmedia.fr/var/premiere/storage/images/racine/film/il-etait-une-fois-en-anatolie-2658954/42776671-7-fre-FR/Il-etait-une-fois-en-Anatolie_fichefilm_imagesfilm.jpg

 

 

 

http://img41.imageshack.us/img41/7797/3173568178.jpg Le Vauban à Saint-Malo

 

100x66-c[1]J’ai lu dans une critique que, vous aviez le choix pour ce film : soit la fascination soit l’ennui.
Je dois dire que j’ai été les deux à la fois : fascinée par le quotidien de ces hommes dans un pays rude et terriblement ennuyeux.
Confrontés à la mort violente,  des hommes ressassent leur quotidien, c’est évidemment tragique et si triste.
Toutes les critiques ont pensé à Dostoïevski en particulier « les frères Karamazov » même notre trop bavard présentateur du film (car nous le savions pas, mais ce film était donné dans le cadre d’un ciné club : « Ciné-Malo)» .
 Ah !les cinéphiles en mal de public, sans l’intervention d’une spectatrice il nous racontait même la fin, de peur, sans doute, qu’on ne la comprenne pas, son discours qui n’en finissait pas était à peu près insupportable de prétention et d’inutilité.
Le film n’a besoin d’aucune explication, et les spectateurs sont assez grands pour regarder eux-mêmes les images !
Par contre, il aurait été judicieux de nous prévenir de la lenteur du propos.
Des plans qui durent à l’infini ne rendent pas la présence du personnage plus palpable. Cela crée aussi l’ennuie.
Je ne suis pas conquise par l’esthétisme de ce film, c’est trop insistant pour moi. Il faut avouer également que le présentateur m’avait bien agacée en me forçant à penser comme lui, je me devais penser à Vermeer lorsque la jeune fille éclairée à la bougie apparaissait, à Dostoïevski  lors de«  la maïeutique » (oui notre cinéphile avait du vocabulaire !) de l’aveu  du présumé coupable. Un peu énervée, notre Luocine !

 Par contre, je pense que c’est une bonne peinture de la Turquie intérieure, pays à fuir comme toutes les campagnes profondes, on s’y ennuie ferme !  Le mal de vivre y est encore plus terrible que dans les grandes métropoles.

 

 

Une bonne critique : Le passeur critique

Une beaucoup moins bonne

 

 

La bande annonce :


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Luocine - dans cinéma
commenter cet article

commentaires

celine 06/02/2012 20:30

Si votre critique se résume à ce que la Turquie soit un pays à fuir comme toutes les campagnes profondes, je tiens à y répondre que vous ne devez pas bien connaitre ce pays, ni le cinéma d'auteur.
J'invite donc tout bon cinéphile à éviter vos critiques ciné.Ce sont elles qui sont à fuir. Et je vous invite vous, à regarder le dernier Twilight.

Luocine 07/02/2012 10:48



oh , oh...


que les cinéphiles se rassurent : le monde des blogs est un pays de liberté où toutes les opinions se croisent , ils pourront donc visiter "Luocine" et partager ou non ses humeurs. Pour ce film
les avis sont partagés, et comme je l'ai dit, j'avais été très agacée par la présentation qui nous en avait été faite.


 



LSJ 29/01/2012 21:25

... Ca alors ! Tu as franchi la Rance... et tu as fait des infidélités à ton cinéma préféré ?? J'en reviens pas. :))

Luocine 29/01/2012 21:39



ben oui et en plus pour aller à un ciné club avec commentaire ... on n'est pas prêt de m'y reprendre , c'est moi qui te le dis!


Luocine



Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard