Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 11:37

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/519xzF6vLXL._SL500_AA300_.jpg

http://resize.over-blog.com/100x66-c.png?http://img682.imageshack.us/img682/3810/dsc00721320x200.jpgJ ai choisi ce livre sur le blog que vous connaissez si vous lisez le mien régulièrement : «A sauts et à gambades».


Comme Dominique, je vais chercher de  toutes mes  forces, à vous faire lire «Aux frontières de l'Europe» , ce n'est pas par hasard que j'ai mis 5 coquillages au livre de Paolo Rumiz , il fait parti des livres que je n'oublierai pas et que j'ai traîné partout pendant 15 jours.

J'ai retenu mon envie de le dévorer à toute vitesse car je ne voulais pas le finir, je l'ai dégusté tout doucement.


Ce voyage à travers l'Europe d'aujourd'hui me semble le complément indispensable au voyage historique de Geert Mark «Voyage d'un Européen à travers le XX° siècle».

Il s'agit, ici, d'un état actuel d'un lieu bien particulier de  l'Europe et qui , sans doute, prévoit un peu notre avenir .


Je rappelle le projet de Paolo Rumiz : voyager le long des frontières de la communauté européenne avec la Russie et les pays qui ne font pas partie de cette communauté.

Il voyage le plus possible avec le train ou les bus locaux , il est donc au cœur des populations.


Il a la chance d'être accompagnée d'une Monika qui parle le Russe et le Polonais.
Au passage , Monika est photographe et j'aurais aimé voir les photos de cette femme qui sait si bien se faire accepter de tout le monde .

Si quelqu'un sait où on peut voir ses photos qu'on me le dise.


La langue est absolument merveilleuse , un peu précieuse par moment et j'ai dû plusieurs fois ouvrir mon dictionnaire pour  vérifier le sens de mots que je connais plus ou moins sans jamais les utiliser (Aèdes, marmoréen, thaumaturge, hiératisme....).
Je pense qu'en italien ce sont des mots plus communément utilisés (heureux peuple!) et j ai constaté encore une fois que cette langue  est agréable même traduite en français.


Mais la langue ce n'est pas que la qualité de style, c'est aussi la capacité  faite naître des images dans l'imaginaire du lecteur.


Vous n'oublierez pas la chaleur avec laquelle nos deux voyageurs sont, parfois, reçus dans les endroits les plus reculés et aussi la violence de certaines villes.

Il raconte un passage à tabac qui m'a fait peur et a produit chez moi les mêmes effets de terreur que les images les plus violentes du cinéma.


La scène de la fouille par les policiers polonais du train venant de Russie est extraordinaire de drôlerie et on peut facilement se la représenter.

On rit souvent et on aime l'humanité , car Paolo Rumiz aime les hommes même quand ils sont écrasés méprisés , dans les pires conditions ils arrivent à vivre grâce à l'humour et la chaleur humaine.

Si ce n'est pas un livre sur le passé , on y lit quand même les traces que les deux horreurs du XX° siècle ont laissé dans ces régions: la disparition de la population juive et les déplacements de populations pour en contrôler d'autres.

 

Pauvres Russes qui vivent en Estonie , sont-ils vraiment responsables de la folie impérialiste de Staline?

 

J' ai bien aimé aussi qu'il connaisse Ryszard Kapuscinski, autre auteur que j'ai découvert grâce à Dominique , je suis une inconditionnelle d’Ébène. Il y a une communauté de regard entre ces deux auteurs. Avec un côté latin chez Paolo Rumiz qui fait une grande partie de son charme, surtout quand il se confronte à la réserve des gens du grand nord.


À lire et relire , c est un livre qui charme , fait réfléchir et  fait aussi,comprendre le plaisir du voyage.

 

Citations :


Une jolie phrase sur sa ville :



Filons , filons , une voile et c'est parti ; une ville qui sert uniquement d'embarcadère, de point de départ. Un aperçu, une balustrade vers d'autres horizons.


Triestre sa ville d'origine:


Je viens d'une terre de mer, de rocs et de vent . Pour moi, c'est plutôt une base qu'une ville,Trieste , agrippée à l'extrémité septentrionale de la mer Méditerranée, est mon refuge , un lieu que Dieu se complaît de temps en temps à touiller avec sa grande louche , déchaînant une tempête d'air et d'eau que l'on appelle la "Bora" , un vent furieux qui souffle de la terre. 

 

Les sourire des finlandais:


En Finlande on parle peu et on sourit encore moins . Ce peuple de bûcherons timides vit dans la terreur de voir quelqu'un lui sourire , car alors le savoir-vivre l'obligera à sortir de son cocon pour répondre à ce signal.


Le silence des Norvégiens:

 
Quand je sors dans le couloir , j'aperçois une dizaine de Norvégiens qui dégustent  leur café dans un silence claustral ; on se croirait dans le réfectoire d'un monastère , avant la messe du soir. Je suis obligé de prêter l'oreille pour discerner un murmure de confessionnal. Alors , uniquement pour rompre cette glace de l'âme et mettre les gens dans l'embarras, je lance un bonjour retentissant á la cantonade et je me régale  de voir tous ces yeux inquiets se lever à contrecoeur de l'assiette de poisson , d’œufs et d'oignons pour répondre par un signe au nouvel arrivant.   

 

Les blessures de la terre à Montchegorsk :


J'ai à mes pieds quelque chose d'inouï: une nature sans défense dans son extrême douceur, impitoyablement violée , vérolée de mines comme autant de pustules d'acné sur la peau d'un adolescent.


Les intolérances religieuses :


De ce voyage vertical , ce qui ressort clairement , c'est que le catholicisme et le protestantisme vivent dans le confort a l'arrière , alors que c'est l'orthodoxie qui tient la ligne .... J'entends encore le patriarche de Constantinople , dans son bureau , sous le portrait de Mustafa Kemal Ataturk , murmurer des propos de coexistence , pendant que le hurlement du muezzin , du Bosphore  à sainte Sophie , annihilait tout autre bruit pour la prière du soir. Une compétition acoustique sans espoir 

 

En Bachkirie (ça existe!! j'ai découvert que je ne connaissais pas la moitié des pays ou région dont il parle, cette région je m'en souviendrai si vous prononcer à haute voix ce nom vous verrez pourquoi!)

Définition de l'ours par un apiculteur ( je rappelle que Dinard a choisi l'Ours comme symbole et que la future médiathèque s’appellera : l'ours)


L'ours , dit-il, c'est un si grand nombre d'animaux en un seul . Comme un lion, il terrasse des mammifères plus grands que lui; comme n'importe quel ruminant , il saccage les récoltes; il vole le raisin et les fruits comme un singe; il picore les baies comme un merle ; il fait des razzias dans les fourmilières et les ruches comme un pivert; il déterre  les tubercules  et les larves comme un cochon; il attrape les poissons avec la dextérité de la loutre. Et il mange le miel comme l'homme 

 

 

Le passé de l'Italie:


L'Italie s'entête à faire semblant de ne jamais avoir été fasciste et d'avoir gagné la guerre. Et pourtant , elle l'a été fasciste , et pas qu'un peu ; et elle a perdu la guerre, justement dans ma région.... Je vous en prie ne me parlez pas , des "braves gens d'Italie" , parce que moi j'habite à Trieste que Mussolini a proclamé les lois raciales contre les juifs , et ce choix infâme a eu son prélude  une vingtaine d'années auparavant , avec l'écrasement politique , économique et linguistique de la vaste communauté slovène. Je sais que pendant la guerre , il n'y eut pas seulement des camps d'extermination nazis , mais aussi des camps de concentration dirigés par le parti fasciste , avec des milliers de morts de faim et de froid.


Le silence des Estoniens:


Autour d'une petite table , une famille consomme un bref repas , sans échanger un seul mot. Je commence à comprendre Adamov . C'est vrai que c'est impossible d'apprendre la langue d'un peuple qui passe son temps à se taire.


La Pologne et la religion catholique :

 

 

Nous approchons de la Pologne , terre de Woytila , et le Vatican fait déjà figure de gigantesque agence de voyage , de multinationale du pèlerinage , avec des filiales dans le monde entier

 

En Pologne, Paoli Rumiz évoque un auteur que j'ai adoré Ryzsard Kapuscinski:   

Il y a aussi le magasin de cartes géographiques de la rue Jean-Paul II , où le plus beau spectacle , m'a dit Ryzsard Kapuscinski , un jour de neige où nous nous étions réfugiés à l'intérieur était de voir les "gens affamés de monde" se repaître parmi les rayonnages.

 

En Ukraine, les émigrés qui ont fait fortune ailleurs:


Il nous fait traverser une vallée magnifique , parsemée de maisons d'émigrants qui ont réussi , mais ce sont des maisons de cauchemar , des petits châteaux forts médiévaux, avec des tours coiffées de tuile en plastique bleu . Disneyland est l'idéal esthétique de l'Ukraine indépendante.

 

Retour vers l’Europe occidentale ou comment la salade César devient un signe de reconnaissance :

Á l'hôtel , la langue anglaise refait son apparition , la langouste et la Caresar'salad ont repris place dans le menu , et je ne parle pas de l'air conditionné, bien entendu

 

 

On en parle chez Dominique bien sûr etdans le "Carnet de Voyage de Myriam"

Partager cet article

Repost 0
Published by Luocine - dans Mes préférences
commenter cet article

commentaires

Ys 21/12/2012 23:35


Bon ben moi, je suis une casanière alors je ne vais pas voyager, ni avec Rumiz ni avec personne. Ces temps-ci, j'ai déjà du mal à aller en ville acheter du pain, alors en Estonie...

Luocine 22/12/2012 09:40



bon d'accord... c 'est vrai que la météo n'incite pas aux voyages, mais peut-être qu'à travers un livre?


non non je ne te bouscule pas , c'est l echarme des blogs , on se laisse séduire , ou pas


passe un bon Noël Ys et à bientôt


Luocine


PS mais quand même mets le sur ta LALPE (liste à lire peut-être)


 



LSJ 18/12/2012 11:50


Eh bien, votre enthousiasme à tou(te)s sur ce livre est très communicatif, il m'a vraiment donné envie de voyager aussi, moi aussi, à travers ce livre ! Merci je le note précieusement.

Luocine 18/12/2012 11:54



et si tu veux je te le prête ..


un beau et grand voyage ça fait du bien


à très bientôt


Luocine



keisha 17/12/2012 14:58


Ce titre n'est pas en librairie par chez moi, mais d'autres, si! Bon, un poche, ça peut aller.


Grâce à Dominique (et Aifelle) j'ai lu le génial premier tome de Patrick Leig Fermor! Je le recommande aussi.

Luocine 17/12/2012 16:23



je vais m'y mettre merci du conseil


Luocine


 



keisha 17/12/2012 08:30


Je n'ai pas oublié le billet de Dominique, oh non...Tu confirmes s'il en était besoin.

Luocine 17/12/2012 10:12



et on commence à créer une petite communauté autour de ce livre, j'espère pouvoir un jour rencontrer cet auteur qui de plus parle bien le français et qui semble intéressant à entendre (ce n'est
pas toujours le cas des écrivains que j'apprécie), je me dis qu'il a sa place "aux étonnants voyageurs" par exemple


Luocine



Aifelle 17/12/2012 06:25


Encore un que ma bibliothèque ne connaît pas, heureusement qu'il est en poche. Je sens que je vais faire une entorse à ma détermination de ne plus acheter de livres avant longtemps.

Luocine 17/12/2012 10:09



Aifelle , je prends cette résolution tous les mois.... surtout depuis que j'ai déménager ma biblioyhèque et que j'ai été sidérée par le poids des livres que je ne relis pas , mais l emonde des
blogs et les voyages m'entraînent dans de nouveaux achats ... mais comme toi , j'essaie d em'en tenir aux livres de poche


celui-là je ne le donnerai à pesonne car je le relirai souvent mais je vais l'offrir à mes amis


Luocine



miriam 16/12/2012 19:31


merci pour le lien. Il me reste à lire Ebène et Kapuscinsky!

Luocine 16/12/2012 19:37



et faire d'autres beaux voyages, Ebène est un livre merveilleux.
Moi je lis plus que je ne voyage


Luocine


 



Dominique 16/12/2012 14:34


Tu sais quoi ? je saute de joie, c'est très excitant de lire quelqu'un qui partage une ivresse de lecture


j'ai fait comme toi, au fur et à mesure de la lecture j'ai ralenti car je n'avais aucune envie que le voyage se termine 


j'ai du plaisir à lire ton billet et tes extraits car je retrouve là ce que j'ai aimé dans ce livre 


Sa parenté avec Kapuscinski et Makt est évidente et jouissif, quand on lit ces auteurs on a l'impression d'un seul coup d'être plus intelligent, d'avoir élargi son point de vue sur le monde et ça
c'est irremplaçable 


merci beaucoup à toi pour le lien 

Luocine 16/12/2012 18:34



Joie bien partagée et nous espérons bien être rejointe dans son fan club , as-tu vu sur Babelio son interview ,en plus il parle bien français....


merci à toi de me fair découvrir des livres que j'aime


Luocine



Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard