Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 16:15

 

Traduit  du Suédois par Jeanne Gauffin

 
 
J'ai trouvé ce roman chez Hélène, et son enthousiasme m'a convaincue.
Je sortais d'un roman très dense et j ai faili passer à côté du charme de ce tendre récit. 
Après une première page prometteuse, où la grand-mère et la petite fille recherchent un dentier dans un massif de pivoines , j'ai commencé à m'ennuyer.
Dans ce cas là, je vous l'avoue, je peste après les blogueuses amies : 
"Mais qu'est ce qu'elle a bien pu lui trouver à ce bouquin!"
"Je ne suivrais plus jamais ses conseils!"
Et puis , petit à petit le charme à commencer à opérer, j' ai résisté .... et puis....j'ai succombé!
 
Avec une pudeur très suédoise , Tove Janson nous fait comprendre les joies et les peines d'une petite qui vient de perdre sa mère. 
L'affection de sa grand-mère se manifeste par des gestes et des actes plus que par les mots. (On est chez les gens du nord)
Sophie a la chance d'avoir une grand-mère qui entre dans son imaginaire, ensemble, elles reconstruisent une île où le bonheur est possible. 
La construction romanesque est originale, car on passe du point de vue de l'enfant à celui de la grand-mère , il n y a pas un narrateur mais deux. 
Le père est là , très important pour l'enfant mais ne rentre pas dans la narration. 
J'ai parfois du mal à comprendre la nature qui les entoure , car elle est vue à travers l'imaginaire de l'enfant . C'est peut être pour cela qu'une premiere lecture trop rapide m'a ennuyée. 
Et puis, vous n'avez jamais d'explications psychologiques , c'est à vous de les construire.
Par exemple , quand elles reçoivent une petite Bérénice amie de Sophie, le récit permet de comprendre qu'elle en devient jalouse parce que cette dernière capte l'attention de sa grand-mère .
Les faits sont racontés mais aucune explication n'est donnée. 
J ai souri aux discussions théologiques et j'ai bien retrouvé les remarques de mes petits enfants.
Un petit air de mer et d'été qui fait du bien .
Un grand merci Hélène et pour ceux ou celles qui veulent se laisser tenter , sachez que la forme n est pas évidente et peut , comme moi, vous dérouter , mais que c'est un petit bijou de tendresse et de pudeur.
 
Citations:
Le deuil d'une maman :
- Regarde, maman , cria-t-elle, j'ai trouvé un nouveau palais!
- Ma chère enfant , dit la grand-mère, je suis la maman de ton papa seulement .
Elle était ennuyée.
- Vraiment , cria Sophie, Et pourquoi serait-il le seul à pouvoir dire maman?
Elle jeta le palais dans le canal et s'éloigna.
 
Discussion théologique:
Elle demanda comment Dieu pouvait faire attention à tous les gens qui le priaient en même temps.
- Il est très sage, murmura la grand-mère en somnolant sous son chapeau .
- Réponds correctement, dit Sophie . Comment a-t-il le temps?
- Il a des secrétaires ...
- Mais comment arrive -t-il à exaucer votre prière s'il n'a pas le temps de parler avec ses secrétaires avant que ça ne tourne mal?
Grand-mère fit semblant de dormir, mais elle savait bien qu'elle ne trompait personne et, finalement elle déclara qu'il s'était arrangé pour que rien ne puisse arriver entre le moment où on priait et celui où il recevait votre prière. Mais sa petite fille demanda alors ce qui arrivait quand on tombait d'un sapin et qu'on priait pendant qu'on était en l'air.
 
les odeurs :
Les odeurs sont importantes, elles évoquent tout ce qu'on a vécu,elles sont comme une enveloppe de souvenirs et de sécurité.
 
On en parle....
chez Hélène, bien sûr et Babelio  où vous lirez deux critiques négatives de lectrices qui sont passées à côté de ce roman comme j'ai failli le faire.
Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Un livre lumineux !
Répondre
L
oh oui ! et très touchant<br /> Luocine
C
Ces extraits très tendres me donnent envie !
Répondre
L
la tendresse d'une enfant touchée par un deuil trop tôt dans sa vie est toujours touchante.<br /> Luocine
A
Comme par hasard .... Je vais faire un tour en librairie cet après-midi, avant de boucler ma valise de livres de vacances ... Quelque chose me dit qu'il va y atterrir (officieusement, j'y vais pour boucler la valise de livres de fifille ...)
Répondre
L
Un livre parfait pour un été<br /> Luocine
C
C'est un livre que je lirai sûrement! ;)
Répondre
L
Et j'ai hâte de lire ton blog
K
Ma bibli possède des vieilleries en magasin jeunesse, j'en ai déjà sorti deux, franchement je crois que c'était niveau adulte ou grand ado, ou alors les temps ont changé... Parce que Muir ou zorba le grec, franchement, moi je dis &quot;adulte&quot; aussi
Répondre
L
moi aussi !<br /> tu me diras ce que tu penses de celui-ci<br /> Luocine
H
Je l'ai lu en vacances et je me suis laissée porter par l'atmosphère de cet été dans l'île. Je pense qu'il faut le lire et le relire pour en saisir toutes les nuances. Il faut se laisser envoûter. Un livre qui me marquera !
Répondre
L
en tout cas merci pour cette lecture qui me marquera aussi<br /> Luocine
D
je l'ai lu il y a une vingtaine d'années je crois mais il est toujours dans ma bibliothèque, typiquement le genre de petit livre qu'il faut lire tranquillement pour en retirer tout le suc
Répondre
L
Quel plaisir que le monde des blogs , on y retrouve des nouveautés et des livres plus anciens.<br /> Celui ci est un petit bijou tout discret.<br /> Luocine
K
Comme je le disais chez Hélène, ce livre est à la bibli rayon jeunesse (mais ça ne va pas m'arrêter! ^_^) Tu fais bien de prévenir, il faut lui laisser son temps. Merci pour les passages.
Répondre
L
Je ne suis pas certaine que des jeunes accrochent à ce roman assez exigeant .<br /> Mais je ne connais pas les goûts des ados<br /> Luocine
L
Un bon choix , mais un rien trop délicat pour notre sensibilité souvent plus malmenée que ça<br /> Luocine
Répondre
A
J'ai fait comme toi, après le billet d'Hélène je l'ai acheté. Il m'attend, pour l'instant j'en lis un de la rentrée littéraire.
Répondre

Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard