Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 11:37

 

 

Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Paule Guivarch

 

J'ai choisi ce livre pour l'anniversaire d'une de mes sœurs, voici la phrase que ma libraire a prononcée et qui m'a décidée:
«C'est l'histoire d'une femme âgée qui nous fait découvrir l'Amérique sous un aspect nostalgique et émouvant. Elle découpe ses coupons de réduction, et va au restaurant quand il propose de se resservir gratuitement, et puis un jour elle achète une nouvelle voiture et son univers s'agrandit».
Je l'ai lu rapidement avant de l'offrir , je ne sais pas si ce roman lui plaira autant qu'à moi.
Ce n'est pas un livre spectaculaire mais le quotidien de cette femme vieillissante est très bien racontéet m'a beaucoup émue.
La seule chose que je ne comprends pas c'est son amour pour son chien vieillissant , mais c'est sûrement authentique.
Le rapport avec ses enfants est très bien analysé.
En le lisant je me faisais la réflexion, que lorsque j'étais jeune je lisais avec passion des romans montrant l’ascension des familles américaines.
Aujourd'hui , je lis des romans racontant soit des univers totalement détruits, soit comme ici des vieillesses solitaires.
Il n'y a rien de violent sous la plume de Stewart O'Nan , mais Emily a du mal à comprendre la génération de ses enfants.

L'auteur nous tend un miroir où l'on peut regarder un pays qui ne va pas si mal mais pas très bien non plus.

Ses enfants sont contents de recevoir son aide mais ne respectent pas l'argent .

Et puis il y a tous ses petits détails du vieillissement qui rendent parfois le quotidien si pénible. J'y ai retrouvé mes amies du foyer logement de Dinard à qui je lis parfois des histoires, et qui m'ont appris une chose très importante:

«Ne demandez jamais à une vieille(c'est plus fréquent qu'un vieux) comment ça va, ça ne va jamais bien : on pense à des personnes disparues, on a mal au ventre, à la tête, on a du mal à marcher.. ça ne va pas! mais on est encore en vie et on s'applique à vivre le mieux possible. »

 

Citations:

la vieillesse :

la lumière projetée par la glace de la coiffeuse était impitoyable. Les poches sous les yeux , parcheminées, presque diaphanes, laissaient transparaître une nuance mauve semblable à une meurtrissure. Sa bouche était très ridée, sa peau parsemée de taches brunes . Un fin duvet bordait non seulement sa lèvre supérieure mais, sou l'éclat des ampoules nues, ses joues et son menton .

 

Satisfaction et cruauté?

« Je viens de voir Claude Penman dehors, avec Liz » . Elle posa la main sur l'avant-bras d'Emily et se pencha tout près afin de lui livrer son scoop , les yeux brillants . « Elle est en fauteuil roulant . Si tu voyais elle a une mine épouvantable . »

 

la présence de ses enfants:

Elle les aimait tous tendrement bien sûr, mais elle avait oublié combien il était épuisant d'être entouré d'autres gens.

 

On en parle....

Enfin livre , Clara

Partager cet article

Repost 0
Published by Luocine - dans romans américains
commenter cet article

commentaires

dasola 11/07/2014 23:54

Bonsoir Luocine, pourquoi pas. Comme Aifelle, j'aime cette femme en chignon de dos. Je le note (un de plus). Bonne soirée.

luocine 19/07/2014 09:22

et oui pourquoi pas?
un de plus je connais bien le syndrome des listes qui s'allongent
Luocine

hélène 03/07/2014 09:17

Un roman que j'ai eu plaisir à lire ! Doux et feutré !

luocine 03/07/2014 09:48

oui tu as raison ces deux adjectifs conviennent très bien
Luocine

jerome 02/07/2014 12:51

J'avais tellement aimé "Les joueurs" du même auteur que je m'étais juré de continuer à découvrir son oeuvre. Ce titre-là me semble parfit pour cela.

luocine 02/07/2014 14:05

à toi de voir, une femme vieillissante en subtilité , je ne connais pas les joueurs je vais de ce pas (un clique ou deux ) lire ce que tu en dis...
Luocine

Aifelle 02/07/2014 07:31

La couverture est jolie et je sens qu'il pourrait me plaire :-)

luocine 02/07/2014 10:08

oui si tu n'attends pas le livre du siècle mais l'expression d'une douce nostalgie et une bonne analyse de la vieillesse
Luocine

luocine 01/07/2014 16:49

pourtant en ce moment j'ai du mal à trouver le livre incontournable, celui-là est en mi teinte mais il m'a émue et décrit bien la vieillesse
il est triste et nostalgique , je me suis sentie bien dans ce roman mais on peut s'y ennuyer
Luocine

keisha 01/07/2014 16:18

Il est à la bibli, ayé, c'est noté. Tu reviens, c'est terrible, tentatrice!

Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard