Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 14:12

traduit de l'anglais par Isabelle Chapman

 

lu dans le cadre du club de lecture de ma médiathèque

 

Un livre très intéressant sur un sujet qui ne m'intéresse absolument pas: la presse à scandale anglaise. Mais après certaines révélations de la presse française est-on si loin des tabloïds britanniques.

C'est un roman à deux voix , une jeune pigiste intéressée seulement par les scandales que l'on peut lire à longueur de journées dans la presse. Elle vit  dans une galère absolue et court après tous les articles pour finir ses fins de mois .
Elle a la surprise de se voir confier par une rédactrice d'un journal plus prestigieux,un article sur une journaliste très très  âgée qui méprise complètement la presse d'aujourd'hui.

Le roman permet de décrire tous les rouages de la presse et raconte très bien les difficultés des jeunes à s'imposer dans ce monde sans pitié.

Et à l'opposé la voix de la vieille femme qui a parcouru tous le siècle avec les horreurs qu'on connaît mais avec une culture qui est si loin des préoccupations de la jeune Tamara venue l'interviewer .

le choc de ces deux mondes donne lieu à des moments d'humour assez drôle.

L'intrigue est assez bien menée .
Je pense que c'est important de lire un tel livre, mais je crois que les gens qui croient à la presse à scandale ne liront pas ce genre de roman , dommage!.

Quant aux autres, les gens comme moi, on sait qu'on peut  inventer n'importe quoi dans ces journaux et qu'à part le sexe et l'argent rien d'intéressant n'y est vraiment traité .

Intéressant mais très triste sur l'état de notre société!

 

Citations:

la vieillesse:

Il avait eu un mouvement de recul incapable de dissimuler son dégoût Craignait-il que la vieillesse ne soit contagieuse? Elle pouvait le lui confirmer:elle l'était. La mort prématurée était la seule issue si on voulait l'éviter.
 
la culture de Tamara:

Pour les amuse gueules , ça ira, rectifia Tamara en son for intérieur. Hitler n'était pas Sinatra, mais c'était quand même une célébrité, d'une certaine manière. Au moins tout le monde avait entendu parler de lui.

 

Le directeur de rédaction:

Il tenait de l'esquimau:il avait à sa disposition cinquante mots pour dire non.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Luocine - dans romans étrangers
commenter cet article

commentaires

cathulu 07/04/2014 18:24

Tentant mais j'attendrai le poche !:)

luocine 07/04/2014 19:56

ou une bonne bibliothèque, il est à lire sans avoir été totalement passionnée
Luocine

Aifelle 04/04/2014 13:20

Je suis comme Keisha, quand je tombe dessus (salles d'attente en général), j'ignore souvent de qui il est question. Pas sûre qu'un livre entier sur ce thème là m'intéresse.

luocine 04/04/2014 15:00

le roman est bien construit mais voilà, la chasse au scandales de tout genre m’écœure un peu même si c'est la réalité
Luocine

keisha 04/04/2014 08:40

Le thème m'intéresse, alors que je ne lis pas ce genre de presse (quand ça tombe dans mes mains par hasard, je ne connais pas la moitié des gens dont on parle...)

luocine 04/04/2014 11:55

tout comme moi , et je n'arrive pas à m'intéresser aux histoires que cette presse raconte , ce roman peut plaire car il est sans aucune concession sur les mœurs de la presse d’aujourd’hui
j imagine bien un film à partir de ce roman
Luocine

maggie 03/04/2014 19:04

Moi c'est un thème qui m'intéresse ! Déjà Maupassant dénonçait la corruption du journalisme dans Bel-Ami ! Je note mais à ce rythme là, je ne vais pas pouvoir tout lire !

luocine 04/04/2014 11:53

alors si le sujet t'intéresse le livre est pour toi, car l'intrigue est bien menée et la surprise finale bien imaginée.
mais c'est un monde dégoûtant.
luocine

Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard