Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 09:40

 

Traduit de l'anglais par: Josée Kamoun.

 

Lu dans le cadre du club de lecture de ma médiathèque.

 

 

Autour de l'exposition de Bruxelles , Jonathan Coe tisse ses habituelles réflexions sur les rapports humains.

Tout se passe en distance et sans heurts , là où il pourrait y avoir un roman d'espionnage palpitant , une histoire d'amour torride, une naissance illégitime, on a une agréable partie de campagne , des grandes vacances d'un intellectuel anglais pas très amoureux de sa femme et attiré par des jeunes femmes en particulier un jolie hôtesse belge.

Le roman se lit facilement et ne manque pas d'humour , mais on n'est jamais passionné.
On se dit aussi que Jonathan Coe n 'aurait vraiment rien à faire d'un lectorat passionné.

C'est agréable à lire aussi , pour la nostalgie d'une époque où l'on avait toute confiance dans le progrès scientifique: heureux temps où l'on croyait que l'atome allait résoudre tous les problèmes de la vie sur terre.

Mais c'est aussi la guerre froide, et la tentation d'une autre vie possible en URRS, et petit détail qui m'a étonné, la Belgique avait invité des Congolais pour montrer leur artisanat local, ils ne sont pas restés longtemps car ils se sont sentis comme des animaux de Zoo, on les comprend!.

Un bon moment de lecture mais un peu fade à mon goût.

 

Citations:

Humour, idée pour la participation britannique à l'exposition de 1958 , idée qui n'a pas été retenue , on se demande pourquoi!!


Nous faisons tous la petite et la grosse commission, Sir John, même vous! Nous pouvons bien répugner à en parler, répugner à y penser même, mais il y a de longues années, quelqu'un y a pensé, il a poussé-poussé, si j'ose dire... la réflexion, et le résultat, c'est que nous pouvons depuis faire notre grosse commission en toute hygiène et sans honte, et que le pays entier, que dis-je, et le monde entier, ne s'en porte que mieux. Alors pourquoi ne pas rendre hommage à cette réussite? Pourquoi ne pas célébrer le fait que, outre qu'ils ont conquis la moitié du globe, les Britanniques ont livré une bataille historique contre leur grosse commission et qu'ils l'ont remportée.

 

Genre de préjugé que revèle cette exposition dite universelle :

Le fait est que ces Belges sont plus andouilles que nature, ils connaissent rien à la bière, et, d'ailleurs rien à rien.

 

On en parle ….

Clara et d'autre avis sur Babelio

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dasola 10/04/2014 08:07

Bonjour Luocine, j'espère que ce roman me passionnera plus qu'à toi. Je l'ai dans ma PAL et j'apprécie les romans de J Coe. Bonne journée.

luocine 03/05/2014 12:21

hello Dasola, on peut aimer un roman sans pour autant être passionné , c'est le cas ici
Luocine

Céline 09/04/2014 14:06

J'ai vu pas mal d'avis mitigés en effet... Dommage, j'ai adoré tant de romans de Jonathan Coe !

luocine 09/04/2014 15:15

mais il faut parfois se faire une idée par soi-même , il reste qu'on retrouve bien le style de Jonathan Coe
Luocine

Theoma 09/04/2014 09:26

Je suis en train de lire son roman jeunesse récemment sorti. Pour l'instant, je ne saute pas au plafond...

luocine 09/04/2014 09:49

ah! j'ai lu de bons billets sur ce roman je me demandais si je n'allais pas offrir , alors peut-être pas!
Luocine

Sandrine 08/04/2014 19:23

Le ton de ton billet donne un avant goût de la fadeur du livre : on dirait braiment que tu t'es ennuyée à cette lecture. Même pas un peu d'humour ?

luocine 09/04/2014 09:48

non je ne me suis pas ennuyée, mais le petit côté "so british" n'a pas complètement fonctionné , entre la passion et l'ennuie il y a la place à d'autres émotions.
C'est là que se situe Jonathan Coe
Luocine

Athalie 08/04/2014 08:48

Peut-être pas le meilleur de l'auteur, effectivement, mais moi j'ai adoré ! Justement parce qu'il y a ce décalage que tu soulignes, au lieu de ce que l'on attend, on a autre chose, Coe se joue des codes, et c'est truffé de clins d'oeil à la nostalgie ! Il est vrai que je manque d'objectivité concernant cet auteur, ceci dit ....

luocine 08/04/2014 11:24

mais ce que tu dis rejoint ce que je pense , ce livre a du charme et ne cherche pas à être passionnant .
Luocine

jerome 07/04/2014 20:16

Je viens de finir son premier roman jeunesse. Il possède un petit coté désuet qui m'a beaucoup plu.

luocine 08/04/2014 11:42

j ai lu chez Noukette un billet à propos du livre pour enfant(c'est grâce à toi que je connais son blog!) et cela ne m'étonne pas que ce livre t'ai plu
Luocine

clara 07/04/2014 17:31

Pas son meilleur roman en effet..

luocine 07/04/2014 19:56

mais il a quand même du charme!
à l Jonathan Coe
Luocine

Dominique 07/04/2014 10:01

Celui là aussi est sur ma liseuse mais je n'ai pas vraiment été convaincue par les précédents alors ...

luocine 07/04/2014 10:37

alors ... je pense que tu vas aller vers des lectures plus excitantes comme celle dont tu viens de parler sur ton blog!
Luocine

keisha 07/04/2014 09:12

M'en fiche, c'est Coe, je veux le lire. ^_^

keisha 01/05/2014 18:05

Je viens de le terminer (journée pluvieuse, ça aide) et ce n'est pas mal du tout, je vois l'espionnage comme une sorte de pastiche (les deux zigotos qui apparaissent sans crier gare sont complètement barrés)

luocine 07/04/2014 10:36

m'en fiche ! si ru t'ennuies tu ne m'en voudras pas
Luocine

Aifelle 07/04/2014 06:25

Comme je n'ai jamais lu l'auteur, je ne commencerai pas celui-ci.

luocine 07/04/2014 10:35

fais comme moi, quand je vois que beaucoup de blogueuses écrivent des commentaires où elles parlent surtout du romans précédents de l'auteur , avec des trémolos dans.... le commentaire , je lis celui qui les a tant marquées.
Luocine

krol 06/04/2014 18:41

J'aime beaucoup Jonathan Coe et je lirai probablement celui-ci un jour... quand il sortira en poche peut-être.

luocine 06/04/2014 20:02

sans mon club je ne l'aurais pas lu , mais je n'ai aucun regret de lecture
Luocine

Delphine-Olympe 06/04/2014 15:39

Je suis fan de Jonathan Coe ! J'attendais donc avec impatience son nouvel opus... et pourtant j'ai été déçue. Moi non plus, je n'ai pas été passionnée par ce roman. A tel point que je ne l'ai même pas lu jusqu'au bout... Vivement son prochain !

luocine 06/04/2014 20:01

on peut à mon avis aller jusqu'au bout sans problème mais ce n'est pas passionnant
Luocine

maggie 06/04/2014 12:05

Comme j'avais beaucoup aimé Testament à l'anglaise, je lirai celui-ci. L'aspect historique n'est pas intéressante ? Je suis étonnée de voir ton intro, je trouve Coe très romanesque ! ( justement dans testament à l'anglaise)

luocine 06/04/2014 12:11

c'est romanesque à la façon de Jonathan Coe , l'air de ne toucher à rien il décrit les rapports humains, par exemple le narrateur imagine que sa femme le trompe alors que c'est lui qui n'a qu'une envie tromper sa femme et je crois que c'est vrai dans les rapports de couple il y en a un ou une qui trompe l'autre,mais les deux sont déjà en distance ce qui permet la tromperie.
Si tu aimes cet auteur lis le , j'ai lu ce roman avec plaisir mais sans passion
Luocine

Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard