Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 12:16

 

 

J'ai lu depuis un bon moment déjà ce roman autobiographique, mais j'ai attendu que les polémiques s'apaisent pour faire mon billet.

Je suis mal à l'aise par ce que j'entends à propos de l'auteur , on dissèque les différents protagonistes de son histoire personnelle et ça devient vraiment glauque.
Ses parents, sa mère en particulier, son village, son collège , les autres élèves , tout le monde y passe et rien ne dit ce que j'ai ressenti.

J ai cru être assommé par un énorme coup de poing, autant de souffrance , et une France aussi déshéritée , je ne le savais pas!

Et cela bouleverse pas mal de mes certitudes.

Je sais que les enfants au collège peuvent être cruels mais s'ils se transforment en tortionnaires c'est qu'il y a autre chose .
Cette autre chose , c'est la désespérance d'un milieu qui n'a que la télé comme ouverture au monde.

Et puis, il y a cette écriture, si précise et qui se met au service du ressenti de l'enfant qu'a été Édouard Louis, du temps où il s’appelait Eddy Bellegueule..

Je crois qu'il faut que tout le monde lise ce livre, à la fois pour comprendre ce que les enfants différents peuvent ressentir quand ils sont victimes du rejet , et pour savoir à tout jamais que rien n'est joué d'avance pour ce genre d'enfant.

Et puis aussi,  pour mesurer la force du rejet de l'homosexualité dans notre monde.

Je pense à tous les enseignants qui sont découragés par le déterminisme social, et bien non! aujourd'hui encore l'école de la république peut servir à se sortir de ce déterminisme.

 

Citations:

le malheur de l'enfant victime

Uniquement cette idée: ici, personne ne nous verrait, personne ne saurait. Il fallait éviter de recevoir les coups ailleurs, dans la cour devant les autres, éviter que les autres enfants ne me considèrent comme celui qui reçoit les coups. Ils auraient confirmé leurs soupçons,"Bellegueule est un pédé puisqu'il reçoit les coups" (ou l'inverse, peu importe). Je préférais donner de moi une image de garcon heureux. Je me faisais le meilleur allié du silence, et, d'une certaine manière, le complice de cette violence.

 

L'importance de la télé pour sa mère:

Quand au lycée, je vivrai seul en ville et que ma mère constatera l'absence de télévision chez moi elle pensera que je suis fou-le ton de sa voix évoquait bel et bien l'angoisse, la déstabilisation perceptible chez ceux qui se trouvent subitement confrontés à la folie "mais alors tu fous quoi si t'as pas de télé?"

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Luocine - dans Mes préférences
commenter cet article

commentaires

Athalie 28/09/2014 16:05

Comme toi, je pense que l'intérêt de ce livre, marquant, n'est pas dans son caractère autobiographique, que l'auteur dise que ses parents sont incultures, n'est pas la pire des violences dites, la violence est celle qui a fait de ce milieu social un espèce de "no man's land". En attaquant ce livre sur l'auteur, je trouve que l'on se trompe de cible !

luocine 28/09/2014 17:59

un livre qu'on n'oublie pas même après quelques mois;
j'ai hâte de lire son prochain roman pour me faire une idée de son talent d'écrivain,ce premier livre a-t-il été pour lui une délivrance ou le début d"une carrière?

Céline 25/04/2014 11:31

Bien loin de l'impudeur médiatique, ce livre est en effet un vrai coup de poing. J'ai eu le coeur serré durant toute ma lecture, mais c'est un témoignage nécessaire.

luocine 25/04/2014 11:38

comme je suis d'accord avec toi! et tu verras tes impressions ne sont pas prêtes de disparaître
Luocine

Athalie 15/04/2014 19:15

Et malgré tout ce que l'on en dit, sur l'auteur, sur la sincérité de sa démarche et tout et tout, je le lirai ce livre, et ta note me donnerait même envie de me précipiter dessus ! j'aime bien les livres qui coincent les mains tordus des préjugés. Et ton commentaire suite à la remarque de jérôme, me laisse à penser que ce livre fait partie des "empêcheurs de penser en rond" !

luocine 15/04/2014 20:51

c'est agréable de penser que l"on peut avoir un rôle même minime dans l'envie de lire un roman
J 'ai hâte de lire ce que tu en diras
Luocine

jerome 13/04/2014 08:13

Malgré tout le bien que tu en dis, je ne le lirai pas. Il y a trop de choses qui me dérangent autour de cet auteur et notamment de la sincérité de sa démarche et de son témoignage.

luocine 13/04/2014 12:32

Il reste donc son style et c'est déjà une excellente raison pour le lire.
Toutes les questions que tu te poses il se les pose aussi, il décide d'écrire . Je suis d'accord avec toi, il est certain que notre époque est impudique , mais je me dis que lorsque l'impudeur a comme sujet le rejet de l'homosexualité dans les milieux populaires incultes, elle dérange plus que le même rejet dans les milieux bourgeois cultivés.
Il n'avait pas le choix, il vient de là ! et nous lecteurs de notre époque, comme si nous ne savions pas que l'injure "salle pédé" est banale dans les milieux populaires!
On le sait mais , a-t-on envie de lire une critique de ces milieux que nous ne voulons voir que victimes alors qu'ils sont aussi des bourreaux , bourreaux de ceux qui dérangent : les sales "pédés et les sales "arabes"
luocine

Dominique 12/04/2014 16:16

ton enthousiasme est communicatif et me convaincrait presque de le lire

luocine 12/04/2014 16:27

oui, il faut le lire , ne pas écouter tout ce qu'on dit sur l'auteur et sa famille, il faut seulement apprécier son style .
Écouter sa souffrance de n'avoir pas pu appartenir au monde de son enfance..devait il tout dire et de cette façon là, je n'ai pas la réponse, mais je sais que son livre a déplacé certaines de mes certitudes , c'est pour ces raisons que je dis : il faut le lire.
Luocine

krol 12/04/2014 11:23

J'ai bien l'intention de le lire ! D'autant plus qu'il est à la médiathèque... J'apprécie beaucoup ton billet !

luocine 12/04/2014 11:36

j ai essayé d'être sincère, j'ai souffert à la lecture de ce roman autobiographique. on peut tous passer à côté de souffrances sans chercher à les voir. Et c'est plus simple de mettre les gens dans des cases : "incapable de s'adapter au système scolaire!"
il fait la preuve que rien n'est joué d'avance.Et son écriture est inoubliable!
luocine

Aifelle 11/04/2014 20:41

Je l'ai lu avant les polémiques heureusement, et c'est une lecture coup de poing. Peu m'importe ce qui a suivi, c'est son ressenti. Ce qui dérange le plus, c'est peut-être qu'il ait mis en plein jour une réalité que l'on préfère ignorer ?

luocine 12/04/2014 11:33

je peux signer des deux mains ton commentaire , oui c'est plus facile d'ignorer
Luocine

Sandrine 11/04/2014 19:50

C'est étrange ce besoin en France de disséquer la vie des auteurs pour comprendre leur oeuvre, ou même avant de l'aborder... Pourquoi ne pas tout simplement laisser parler le texte ? Et ici, beaucoup de choses sont dites, enfin...

luocine 12/04/2014 11:32

oui, ce texte est inoubliable! en tout cas pour moi
Luocine

maggie 11/04/2014 18:25

Je l'avais repéré et avant même de lire ton avis positif, je voulais le lire car je trouve que les gens sont assez intolérants par rapport à n'importe quelles différences ( que ce soit l'homosexualité ou autres) et je ne crois pas aux déterminismes même si on est forcément un peu influencé par notre éducation...

keisha 11/04/2014 16:58

J'ai envie de le lire, ce livre, mais tranquillement, en son temps (quand il sera à la bibli, aussi)

luocine 11/04/2014 17:22

tu as entièrement raison il faut lire ce livre loin de toutes les polémiques. C'est un livre indispensable, je le crois
luocine

Eve-Yeshe 11/04/2014 16:39

j'apprécie beaucoup ce commentaire. très bonne analyse vraiment. je ne l'ai pas encore lu car je ne suis pas prête j'ai encore besoin de temps. la violence, la maltraitance des collégiens entre eux est hélas monnaie courante et tend à se banaliser. mais il est dans ma PAL. c'est comme "esprit d'hiver" de Laura Kasichke: j'ai mis du temps car le thème de l'adoption est un sujet sensible pour moi et en fait je suis en train de le finir et j'avoue que j'aime beaucoup.. il faut lire ce genre de littérature quand on est prêt.

luocine 11/04/2014 16:45

et aussi quand les polémiques cessent.
Je viens de lire un commentaire très intéressant sur Babelio , de quelqu'un qui a un avis opposé au mien . Cette personne pense qu'Edouard Louis l aurait mieux fait de ne rien dire de ses souffrances,car c'était évident que les polémiques de ceux qui se sentent jugés seraient dures à supporter. pour lui ce livre est un erreur de jeunesse et il le regrettera plus tard.
Pour moi il n'avait pas le choix
Luocine

Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard