Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 10:48

 

Je me souviens de mon plaisir à lire «les séparés» , un plaisir fait de sensations retrouvées de ma jeunesse.
Entre ces quatre murs, je retrouve une partie de ce plaisir , il s'agit, ici, des sentiments qui soudent et séparent les familles.
Le propos du roman est très ténu , le frère aîné d'une fratrie de cinq enfants réunit sa mère veuve, et son frère et ses deux sœurs dans sa maison de Grèce.

Lors de son attente, il se remémore son enfance et lors des trajets de chacun des membres de la fratrie, les secrets des uns et des autres vont être peu à peu dévoilés au lecteur .

Toute une réflexion sur la famille s'installe : la force de l'amour certes, mais aussi, le poids des liens qui parfois étouffent et empêchent de mener sa vie d'être libre.

 

J'avoue avoir trouvé le propos un peu léger alors que de très lourds secrets étouffent cette famille. On comprend que la fratrie ait explosé et on s'étonne un peu à la fin de la légèreté de certains propos.
Le style, au début, est insupportable , c'est voulu, je crois, cela permet d'être dans la peau de Saul(le frère aîné), et puis, on s'habitue et ça s'arrange un peu.

Un plaisir en mi-teinte pour moi.

 

Citations:

exemple du style du début:


Parler de Dimitri aussi. Il serait temps.
Lire, c'était trahir. S'extraire. S'échapper. Un monde nouveau, en faire partie à tout prix.

 

Cette phrase me touche:

Les êtres proches, vivants ou morts , sont à la fois absents et omniprésents , on ne se défait jamais tout à fait de leur absence.

 

Interrogation qui est la mienne:

Je m'interroge devant les grandes familles unies, les frères et sœurs que rien ne semble avoir séparés , sont-ils meilleurs que nous? Plus aimants?

 

Rôle de la mère avec des enfants adultes:

"Maman, tu n'es pas responsable de nos déboires, de nos désillusions, tu n'es pas toute-puissante, tu ne peux pas contrôler nos relations, tu ne peux pas savoir ce que ressentent réellement tes enfants adultes."

 

C'est tellement vrai :

Parfois dire est inutile et nocif.

 

On en parle …

Sur la route de Jostein ,Paroles et musiques et d'autres sur Babelio

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Luocine - dans roman français
commenter cet article

commentaires

Sandrine 23/03/2014 07:24

Je crois que je m'ennuierais à la lecture d'un tel livre...

luocine 23/03/2014 11:36

je sors du film : "un été à osage county" là tu ne t'ennuies pas, mais trop c'est trop .. les tensions familiales et le retour en famille commence à m'ennuyer en roman comme en film.
Je ne sais pas trop pourquoi je compare les deux oeuvres , à cause du secret révélé à la fin sans doute !
luocine

krol 18/03/2014 22:41

J'espère le lire un jour mais quand ?... Trop de livres notés...

luocine 19/03/2014 09:43

comme je comprends ta remarque, déjà avec les livres à lire absolument on ne s'en sort pas!
C'est trop large comme offre !
Je vais te fais, je note et si je le "re" note alors je me dis que je devrais bien passer à l'acte...
Luocine

jerome 17/03/2014 20:14

Demie-teinte, ce n'est pas assez pour me convaincre vu l'état de ma pal ;)

luocine 18/03/2014 15:50

comme je comprends , c'est la problème avec les blogs on arrête pas de noter des titres tous plus tentateurs les uns que les autres. Tant pis pour elle , je dis elle pour ne pas faire de fautes à son prénom ni à son nom!
Luocine

Aifelle 16/03/2014 06:30

Le thème du précédent ne m'avait pas attirée, mais j'ai l'intention de lire celui-ci.

luocine 18/03/2014 15:47

je lirai avec grand plaisir ton commentaire
Luocine

Jostein 15/03/2014 14:00

Je n'ai pas senti d'incohérence entre les attitudes des personnages et le poids des secrets. Le seul point qui aurait pu me gêner sur ce roman est la trop grande proximité avec le roman précédent. Mais, je suis assez fan du style de l'auteur ce qui me rend peut-être un peu partiale. Merci pour le lien

luocine 15/03/2014 14:05

il n'y a pas d'incohérences , mais..... si ma sœur avait conduit la voiture qui m'avait blessée à vie , et aurait laissé accuser notre cousin d'avoir été le conducteur parce qu'il était mort dans dans l'accident et dont elle attendait un enfant ...., j'imagine que j'aurais eu des réactions beaucoup plus violentes !
mais cela ne m’empêche pas d'apprécier cette auteure
Luocine

Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard