Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 08:57

 

 

Quel plaisir de retrouver mon blog avec ce roman
J ai beaucoup lu pendant ces semaines bien occupées,tout n'est pas d'égale valeur.
J'avais eu le temps de noter ce roman d'abord chez Dominique,puis chez beaucoup d'entre vous. Je vais me joindre au chœur de celles et ceux qui se sont senties bien dans cette épopée du 20° siècle.


Épopée de la vie et de la mort.


Épopée de ceux qui ont survécu aux terribles incendies qui ont ravagé les forêts canadiennes dans les années 1910.
L écrivaine a su rendre compte de la force destructrice du feu et de la terreur qui est, à jamais, entrée dans le regard des survivants.


Épopée  des êtres si vieux qu'on voudrait les mettre à mourir tous ensemble, et qui décident de vivre leur fin de vie comme ils le veulent, libres et indépendants bien cachés au fond des bois.


Épopée d'une femme enfermée à 16 ans dans un asile psychiatrique et qui n'en ressortira qu'à 80 pour enfin vivre une vraie vie.

 

Épopée, enfin, de la narratrice, femme photographe qui réussira à monter l'exposition qui lui tenait à cœur pour rendre compte de cette période où « il pleuvait des oiseaux » au-dessus des forêts calcinées du nord canadien.

 

Si j'ai utilisé le mot "épopée", ce n'est pas pour trahir la simplicité du style ni la banalité des vies ordinaires qui font la richesse du roman, c'est que, je le pense, il y a une grandeur à savoir rendre compte du quotidien des êtres quand ils sont libres et vivent dans leur propre système de valeur.

Un roman superbe, envoûtant et profondément vrai dont j'ai littéralement savouré chaque phrase.
 

Citations:

Comme moi, je pense que tous ceux et celles qui aiment les histoires se retrouveront dans ce passage:

J'aime les histoires, j'aime qu'on me raconte une vie depuis ses débuts, toutes les circonvolutions et tous les soubresauts dans les profondeurs du temps qui font qu'une personne se retrouve soixante ans, quatre-vingts ans plus tard avec ce regard, ces mains, cette façon de vous dire que la vie a été bonne ou mauvaise.

 

Échapper au sort commun de la vieillesse:

- En deux minutes, j'avais fait mon baluchon et en route pour la Liberté !
et de s'éclater encore d'une grande salve de rires, accompagné de Charlie qui avait abandonné toute retenue et juillet d'un bon rire gras et sonore. Les deux vieillards s'amusaient comme des enfants à l'idée de ce coup asséné à toutes les travailleuses sociales de ce monde qui veulent enfermer les vieux dans des mouroirs .

 

l'euthanasie sans les lois:

Il y avait un pacte de mort entre mes p'tits vieux. Je ne dis pas suicide, ils n'aimaient pas le mot, trop lourd, trop pathétique, pour une chose qui, en fin de compte, ne les impressionne pas tellement. Ce qui leur importait, c'était d'être libres, autant dans la vie qu'à la mort, et ils avaient conclu une entente.


 

Description d'un incendie de forêt:

Le feu a des caprices qu'on ne s'explique pas. Il va sur les plus hauts sommets, arrache le bleu du ciel, se répand en rougeoiement, en gonflement, en sifflement, dieu tout-puissant, il s'élance sur tout ce qui est vivant, saute d'une rive à l'autre, s'enfonce dans les ravins gorgés d'eau, dévore les tourbières, mais laisse une vache brouter son herbe dans son rond de verdure. Que peut-on comprendre? Le feu, quand il atteint cette puissance, n'obéit qu'à lui-même .


 

L'esprit de village :

Qui Ange Polson était-elle venue embêter?
Tout le monde et personne en particulier, la réflexion de sa mère ou de la mercière , venait de ce fond inépuisable de méchanceté que les petites villes entretiennent jour après jour.


La dernière phrase qui sonne si juste et pas seulement pour ce roman.


Et la mort?
Eh bien, elle rôde encore. Il ne faut pas s'en faire avec la mort, elle rôde dans toutes les histoires.

 

On en parle :

à sauts et à Gambades , Sylire , Aifelle, Clara.....

Partager cet article

Repost 0
Published by Luocine - dans Mes préférences
commenter cet article

commentaires

clara 12/03/2014 07:36

Un très beau livre, oui !

luocine 12/03/2014 19:12

oui un plaisir de lecture que je dois aux blogs
merci
Luocine

jerome 12/03/2014 07:28

Beau billet ! On sent bien a quel point tu as été enthousiasmée par ce roman.

luocine 12/03/2014 07:47

oui et je ne suis pas la seule !
j'aime beaucoup; la grande vieillesse me touche et c'est bien traité
Luocine

krol 11/03/2014 18:35

Oui, j'avais déjà noté ce titre...

luocine 11/03/2014 18:45

avec tous lis titres qu'on note , on n'a parfois pas le temps de tout lire. Celui-là on peut le recommander avec la certitude que chacun y trouvera un vrai plaisir

Aifelle 11/03/2014 18:08

Comme Dominique, ça restera une lecture inoubliable pour moi, je lui ai trouvé beaucoup de charme et d'humanité. Je suis contente qu'il continue à enchanter d'autres lectrices.

luocine 11/03/2014 18:16

un très beau roman , il mérite tous nos éloges!
j'espère que d'autres lecteurs et lectrices lui feront un bon accueil
Luocine

keisha 11/03/2014 13:37

Un livre dont on a parlé, c'est bien de le ressortir maintenant.

luocine 11/03/2014 17:00

il faisait partie de cette fameuse liste dont je parle souvent (je ne suis pas la seule!) et en voilà un qui est lu, chroniqué et en plus, il correspondait bien à mon attente.parfait pour moi.

cathulu 11/03/2014 12:20

Un très joli souvenir de lecture !

luocine 11/03/2014 12:57

je savais bien que je n'avais lu que des avis positifs, c'est mérité
Luocine

Céline 11/03/2014 12:13

Le titre est très beau et ta note très tentante !

luocine 11/03/2014 12:17

et pourtant! le titre est très triste aussi
mais le livre a un charme fou à lire absolument pour moi
Luocine

Dominique 11/03/2014 11:07

Comme je suis contente que ce roman t'ait plu, c'est un de ces livres que je trouve un peu magique, il n'est pas d'une écriture extraordinaire mais ...il est tout à fait inoubliable pour moi
Et merci pour le lien

luocine 11/03/2014 16:59

comme j'avais le temps, et que j'étais un peu moins sollicitée que d'habitude je l'ai lu deux fois , et je trouve qu'il est vraiment excellent , il y a un charme particulier à ce roman , je vais le prêter et l'offrir
Luocine

Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard