Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 18:32

 

 

Lu dans le cadre du club de lecture de la médiathèque , thème le voyage

Traduit de l'italien par Carole Cavellera

 

Les hasards sont étranges,je lis ce livre et en même temps, j'entends une émission consacrée à Malaparte.

Personnalité ambiguë , l'émission m'a donné envie de relire ses œuvres plus connues.

Je ne peux pas dire que j'ai été conquise par ce court roman. Et je me demande bien pourquoi il a été choisi pour participer au club de lecture sous le thème «voyage».

Il s'agit surtout de la guerre et de la désorganisation des troupes confrontées à la défaite.

Voici l'histoire : un soldat ramène le cercueil de son capitaine à sa famille à travers une Italie en déroute.

La quatrième de couverture parle «d'un portrait tout en finesse du peuple italien, capable des pires bassesses mais aussi plein de courage et de générosité.».

Le roman ne fait qu'une centaine de pages donc très court et sans grand intérêt et il faut tout la bienveillance d'un éditeur pour dire que c'est «un de ces inédits dignes de figurer aux côtés des plus grandes œuvres de leur auteur.» .
Le soldat a promis à son capitaine de ramener son corps à Naples , il va le faire , on se demande bien pourquoi.
Au lieu de se rendre , puisque le combat était perdu d'avance, ce capitaine a fait tuer dans des combats pour l'honneur la moitié de ses hommes.

On a du mal à comprendre que ce brave soldat soit si attaché à son officier.
Mais, avec ce que j'ai entendu de Malaparte , j'ai pensé que cela correspondait à son idéologie: un brave paysan rustre mais honnête, qui se charge du corps de son capitaine appartenant à la vieille noblesse italienne.

Sur son chemin, il rencontre d'abord une jeune orpheline éprise de liberté, mais qu'il sera incapable d'aider, puis une femme dont il va tomber amoureux.

On retrouve dans les descriptions des personnages , l'ambiance des films néoréalistes de l'après guerre en Italie.

Ce sont souvent des femmes courageuses qui s'opposent aux truands mais elles doivent avant tout trouver du travail pour nourrir leur famille.

Il y a un passage très cinématographique , où Mariagiulia administre une claque superbe à une mère maquerelle , et où les macs ne peuvent pas s'opposer à la fuite des jeunes femmes qu'ils avaient déjà recrutées pour leur sale trafic.

Je me demande bien ce qu'en penseront mes amis du club... (vous avez remarquez le masculin , et oui avec la nouvelle médiathèque , un homme a rejoint le club !).

 

 

Citations :

Au début :

Ce sont des hommes simples, honnêtes, et bien qu'ils pressentent que tout est perdu, inutile, qu'il n'y a plus rien à faire , ils ne renoncent pas à leur devoir .

 


à la fin :

 

Invoquant la Madonne et tous les Saints, avec cette forme de piété collective qui à Naples est le signe le plus noble, le plus spontané , de la solidarité chrétienne et sociale des pauvres.

 

On en parle...

lecture addict où j'ai lu une remarque très intéressante , c'est une ébauche de roman, je pourrai rajouter ou un script de film.

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Luocine
commenter cet article

commentaires

Loo 15/12/2013 20:15

Tiens encore une lecture que l'on a en commun. Moi ce n'est pas vraiment l'histoire qui m'a emballé mais plutôt le style. Dire que c'est à classer dans les grandes oeuvres me paraît également un peu exagéré.

jerome 12/12/2013 11:03

Tu n'as pas été emballée, heureusement qu'il était court ce roman.

luocine 12/12/2013 17:04

en plus j'étais agacée d'avoir à le lire à propos du thème voyage .
Il n'y a aucune allusion à un voyage , même si on se déplace ..mais alors 80 % de la littérature pourrait être sous le thème voyage
Luocine

Dominique 12/12/2013 09:01

autant le dire carrément ce livre m'a déçu je n'y ai rien trouvé d'extraordinaire et même je me suis ennuyée

luocine 12/12/2013 17:02

je sauverai une scène ou deux en particulier la claque donnée à la mère maquerelle. Et je pense que les opinions positives sur Babelio sont dues plus à la réputation de Malaparte qu'aux qualités de cet ouvrage , un inédit qui aurait bien pu le rester.
Luocine

Margotte 11/12/2013 10:04

Voilà un auteur que je me promets de découvrir depuis longtemps sans avoir encore franchi le pas...

luocine 11/12/2013 17:00

je ne suis pas certaine qu'il faille commencer par celui-là , il a pour avantage d'être très vite lu, et ce n'est pas une lecture désagréable.
Luocine

Le blog de Luocine

voldesfous.jpg

Ce blog a déménagé, et ne sera plus mis à jour !

Mettez à jour vos favoris, et rendez-vous sur : www.luocine.fr

Recherche

masse critique

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

mes coquillages

Mes critiques et mes coquillages sont désormais disponibles sur www.luocine.fr

cinéma

médiathèque Dinard